PORTRAITS
DE PROFESSIONNEL·LE·S

EN RÉGION OCCITANIE

Occitanie films met régulièrement en ligne le portrait des professionnel·le·s de la création et de la production audiovisuelle et cinématographique en région : auteur·trice·s, réalisateur·trice·s, producteur·trice·s, technicien·ne·s, comédien·ne·s…

FOCUS

Capture d’écran 2020-07-13 à 14.15.08

Fabricant·e·s de films

 

 

 

 

 

bande demo

Portraits de pros

 

 

 

 

 

fonds

Fonds de soutien de la Région Occitanie

 

 

 

 

 

coreps

Coreps Occitanie

 

 

 

 

 

data

Chiffres clés

 

 

 

 

 

ANNUAIRE
PROFESSIONNEL

CATALOGUE
DES FILMS

Muriel Benazeraf

Comédienne

Formée aux ateliers du Théâtre 2 l’Acte (Michel Mathieu) et de la 3BC Compagnie (Jean-Marc Brisset et Philippe Bussière) à Toulouse, Muriel Benazeraf démarre sa carrière au cinéma en 1997, grâce au réalisateur Jacques Mitsch, qui lui confie le rôle principal de son court métrage Le petit frère d’Huguette, qui obtient le prix spécial du jury et du public de Clermont-Ferrand la même année. S’ensuivront avec lui d’autres collaborations sur des courts et longs métrages plusieurs fois primés.

Titulaire d’une licence de lettres modernes et d’un diplôme d’État d’enseignement du théâtre, Muriel Benazeraf affiche au cours de sa carrière un parcours éclectique et se confronte à tous les registres de jeu, du comique au tragique, des classiques aux contemporains, de la pantomime burlesque aux écritures d’auteurs, de la poésie au théâtre de rue et à la performance, à travers des collaborations souvent de longue haleine avec un grand nombre de familles de théâtre très contrastées, entre Toulouse, sa ville d’adoption, mais aussi Lille, Bordeaux, Paris ou Marseille.

Au théâtre comme au cinéma, elle aime participer à l’univers singulier d’un·e auteur·rice. « C’est l’aventure artistique qui me plait. Faire de notre mieux pour que le projet existe. Au cinéma, c’est une autre façon de jouer, plus intérieure. On n’est pas plus important que les autres éléments qui composent le film, on correspond à un ensemble ».

Elle fait une apparition dans le long métrage Une intime conviction d’Antoine Raimbault, tourné en 2017 à Toulouse, puis en 2018, Filippo Meneghetti la choisit pour interpréter le rôle de Muriel l’aide-soignante, un personnage tout en nuances, dans le film Deux. Pour ce film, tourné notamment à Sommières et Montpellier, elle joue avec Martine Chevallier et Barbara Sukowa. « C’était une grande chance de pouvoir interpréter ce personnage à plusieurs facettes, avec en plus un arrière-plan social. C’était une très belle expérience. » Le film sera présenté en 2021 à l’Académie des Oscars, dans la catégorie des films étrangers. Dernier projet cinématographique en date, le tournage du long métrage Selon la police de Frédéric Videau, en 2020 à Toulouse, dont la sortie en salles aura lieu prochainement.

Cliquez ici pour voir la rencontre « Les comédiennes dans le film DEUX de Filippo Meneghetti » animée par Occitanie films (5 novembre 2020).

Cliquez ici pour écouter l’interview de Muriel Benazeraf sur France Bleu Hérault (4 décembre 2020).

Severin stancler

Compositeur et interprète

Originaire de Toulouse, Severin Stancler évolue dans l’univers musical Rock & Co. depuis 1999. Il démarre en autodidacte par la basse, puis la guitare, les synthétiseurs et se forme naturellement à la MAO pour pouvoir intensifier sa pratique et expérimenter davantage.

À travers différents groupes (Dona Confuse, Inabreath, Bobun), son projet solo et une centaine de concerts en France, il s’est forgé une identité artistique et une discographie qui comprend 4 albums et 3 EP. Severin se considère plutôt comme un artisan sonore qu’un musicien, qui traite de la matière et de la texture sonore.

Parallèlement, son fort intérêt pour l’univers audiovisuel le pousse à travailler la musique à l’image dans des créations pour des documentaires d’auteur·rice·s – réalisateur·rice·s d’Occitanie et des installations multimédia. Severin a très rapidement attaché une importance essentielle à l’image comme moyen de créer une œuvre globale et singulière. Il a notamment composé la musique des documentaires Cuando se fueron los olivos d’Emma Fariñas (Les films de l’ouest – 2017), Le partage des eaux d’Alexandre Lesbats (Les Zooms verts – 2017), Zanaka tany les enfants de la terre d’Alexandre Poulteau (Kanari films – 2017) et plus récemment Aquí y Allí , journal d’une exilée d’Emma Fariñas (Les Zooms verts, Les productions de l’œil sauvage, viàOccitanie – 2021) qui a bénéficié du soutien de la Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée et de l’aide à la création de musique originale pour le court métrage de la Sacem.

Cliquez ici pour découvrir les compositions de Severin Stancler.

Alexis Imbert

Accessoiriste

Alexis Imbert

Natif d’Ardèche, Alexis Imbert déménage régulièrement durant son enfance et arrive en Occitanie à 14 ans pour suivre un CAP photo entre Nîmes et Uzès (Gard). C’est à Paris qu’il débute sa carrière sur les plateaux de tournage, en 1999. À l’époque, il rêve de devenir chef opérateur. Il débute comme électricien et sa découverte des métiers de la décoration, puis sa rencontre avec le chef décorateur Olivier Raoux, font naître une nouvelle passion. Il travaille régulièrement avec lui au sein des équipes décoration, notamment pour Les Rivières Pourpres 2 et La Môme, d’Olivier Dahan, et Sur la Piste du Marsupilami d’Alain Chabat, des tournages qui l’ont marqué. Sa passion pour le plateau se précise à cette période suite à sa rencontre avec Michel Conche et Michel Charvaz, accessoiristes de talent aux côtés desquels il met en pratique la discipline.

Après quelques années en Espagne, où il développe un projet de studio d’effets spéciaux interrompu par la crise économique de 2008, il revient en France fin 2009 et devient lui-même accessoiriste de plateau. Il renoue des liens avec la région Occitanie en travaillant pour le tournage d’Un soupçon d’innocence d’Olivier Peray (2010), et Michael Kohlhaas d’Arnaud des Pallières (2011) aux côtés de Yan Arlaud, chef décorateur.  Il garde un souvenir ému de sa rencontre avec Mads Mikkelsen, une « personnalité incroyable ».

C’est son travail pour la saison 1 de Candice Renoir qui le décide à revenir s’installer en Occitanie, en 2013.  Depuis, les tournages, notamment en région, se succèdent pour lui, essentiellement pour des longs métrages de cinéma : Les hommes du feu de Pierre Jolivet (2016), Persona non grata de Roshdy Zem (2018), Zaï Zaï Zaï Zaï de François Desagnat (2019 – sortie prévue pour le 28 avril 2021), et Balle perdue de Guillaume Pierret, pour Netflix (2019), un des succès de la plateforme en 2020 avec plus de 37 millions de vues en moins d’un mois. Pour ce film d’action au budget réduit, tourné à Sète et ses environs, il garde le souvenir d’un tournage éprouvant physiquement, mais joyeux, avec une équipe jeune, très motivée, prête à tout pour mener le projet à bien.  Cet amoureux du cinéma et des scénarios a beaucoup apprécié celui de Mes frères et moi de Yohan Manca, tourné au mois d’août 2020, à Sète.  Il a également fait partie de l’équipe française du dernier film de Ridley Scott (2020), The last duel, dont une partie a été tournée en Occitanie, à l’Abbaye de Fontfroide (Aude), « un tournage réunissant des moyens très impressionnants ».

Au-delà du plaisir de travailler « à la maison », Alexis Imbert apprécie, lorsqu’il travaille en région, de retrouver les mêmes équipes : « on retrouve souvent la même bande sur les tournages, on commence à bien se connaître, c’est agréable et ça simplifie le travail ».

Parmi les projets à venir, Alexis Imbert interviendra au sein de la formation accessoiriste mise en place par l’école Travelling en 2021, en partenariat avec Pôle Emploi et Occitanie films, avec le financement de la Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée.

Ludivine Bluche

comédienne

Née en Normandie, Ludivine Bluche arrive à Mauguio, près de Montpellier, à 14 ans. Après un bac scientifique, elle obtient un DEUG Arts du Spectacle à l’Université Paul Valéry avant d’entrer au Conservatoire National d’Art Dramatique de Montpellier dont elle est diplômée en 2002.

Avec ses camarades de promotion, elle co-fonde, en 2001, la compagnie Machine Théâtre avec laquelle elle joue près d’une quinzaine de spectacles dont Les Enfants du soleil de Maxime Gorki, mis en scène par Alexandre Morand (2003), Platonov d’Anton Tchekhov (2011), Henri VI et La Nuit des rois de Shakespeare (2016), tous trois mis en scène par le metteur en scène Nicolas Oton. Plus récemment, elle l’assiste à la mise en scène et réalise avec lui l’adaptation de Crime et Châtiment de Dostoïevski (2019).

En dehors de la compagnie, elle a joué également de nombreux·euses auteur·rice·s (Müller, Molière, Schwab, Bauchau, Jalie Barcilon, etc.) avec divers·es metteur·euse·s en scènes (Mathias Beyler, Dag Jeanneret, Dominique Ferrier, Royds Fuentes- Imbert, Philippe Delaigue, Sarah Siré, Jalie Barcilon, Lydie Parisse, etc.), dont Christiane Hugel et Amélie Nouraud, pour le jeune public. Elle pratique aussi l’écriture de plateau dans Les barbares du Théâtre Pôle Nord, mis en scène par Damien Mongin, et dans Le Brâme du cerf, mis en scène par Renaud Triffault, avec qui elle co-signe une mise en scène collective avec Lucie Boissonneau, Les Miraux.

Poursuivant sa formation théâtrale auprès de plusieurs acteur·rice·s et metteur·euse·s en scène, formée tant au chant lyrique, jazz, bossa nova qu’à la danse jazz, hip-hop et Mohiniyattam auprès de divers·es artistes en France ou à Cochin en Inde du Sud, elle expérimente la méthode pilates et la sophrologie.

En parallèle, Ludivine Bluche s’investit dans la formation. Chargée de cours à l’Université Paul Valéry et à la Faculté d’Education de Montpellier, elle accepte un poste à l’année comme professeure au Cours Florent au mois de septembre 2020.

Pratiquant depuis l’enfance l’équitation, elle entend parler en 2019 d’un casting pour une comédienne qui monte à cheval. Elle se retrouve devant la directrice de casting Agnès Alberny et la réalisatrice Caroline Vignal qui la sélectionnent pour jouer le rôle de Simone dans Antoinette dans les Cévennes tourné en Lozère à l’été 2019. Malgré une jument peu docile, elle garde le souvenir d’une réalisatrice et d’un tournage très agréables. Le film est sorti en salle le 16 septembre 2020.

 
 

Farid Tolba

chef machiniste

Capture d’écran 2020-10-28 à 14.33.25

Originaire de Toulouse, Farid Tolba suit un cursus dans la comptabilité et la finance avant de se diriger vers l’audiovisuel et le cinéma.

Il débute en 1996 comme machiniste, et travaille à la fois pour des téléfilms, publicités, documentaires et longs métrages pour le cinéma. En 2000, il participe au tournage de 13 téléfilms, Les redoutables, réalisés par Georges Lautner, Claude Chabrol, Yves Boisset, etc. Les expériences pour la télévision et le cinéma se succèdent ensuite, notamment en Occitanie, puisqu’il participe au tournage de la série Garonne de Claude d’Anna, tourné en Haute-Garonne (2002), 3 amis de Michel Boujenah (2006), tourné en partie en Occitanie (Toulouse, Saverdun – 09, Frégouville – 32), Amour et Turbulence d’Alexandre Castagnetti, tourné en Haute-Garonne (2011), le film américain Les recettes du bonheur de Lasse Hallström (2013), tourné en partie à Saint-Antonin-Noble-Val (Tarn-et-Garonne), ainsi que Les hommes du feu de Pierre Jolivet (2016), tourné principalement à Castelnaudary (Aude).

Fort de son expérience en tant que machiniste, il occupe pour la première fois le poste de chef machiniste en 2017, pour le téléfilm Mention particulière de Christophe Campos, tourné à Toulouse. Travaillant régulièrement pour les séries Demain nous appartient et Un si grand soleil, tournées dans l’Hérault, il a également participé au tournage du téléfilm Le Canal des secrets de Julien Zidi, tourné à Castelnaudary à l’automne 2019, Meurtre à Albi de Delphine Lemoine, tourné à l’hiver 2019, et plus récemment Meurtres à Toulouse de la réalisatrice Sylvie Ayme (2020), produit par France 3 avec le soutien de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, tournage pour lequel il était accompagné par une soixantaine de technicien·ne·s d’Occitanie.

Jérôme Blesson

producteur

Après plusieurs expériences professionnelles au sein de sociétés de distribution et de production de longs métrages et de séries (Eléphant, EuropaCorp, Playtime, Curzon, Les Films Pelléas), Jérôme Blesson crée sa propre structure de production en 2016, La Belle Affaire Productions, dans le but d’accompagner de jeunes auteur·rice·s d’horizons variés, pour des projets audacieux, sincères et originaux, de courts, de longs métrages ou de séries.

Originaire de Perpignan, et vivant à Paris depuis plus de 15 ans, Jérôme installe sa société à Montpellier en début d’année 2020, avec le souhait de participer à la décentralisation des activités de production, et au développement de la filière locale.

En 2020, alors que le court métrage L’Agneau de Dieu de David Pinheiro Vicente, est sélectionné en Compétition Officielle du Festival de Cannes, et le long métrage Amor Fati de Claudia Varejão, au festival Visions du Réel, Jérôme poursuit le développement de nouveaux projets et l’accompagnement de ses auteurs, avec dix courts métrages et trois longs métrages finalisés présentés à de nombreux festivals.

Il travaille actuellement sur plusieurs projets documentaires qui seront tournés en région Occitanie, ainsi que sur un projet de série de comédie, Zinédine Pizza, soutenue au développement par la Région Occitanie.

Site internet : www.labelleaffaire.net

 

Mama Prassinos

comédienne

Originaire de Paris, Mama Prassinos arrive à Montpellier en 2007, avec déjà une expérience importante sur les scènes nationales, dans des pièces de Brecht, Tchekhov, Molière, d’auteur·rice·s contemporain·e·s, et plusieurs rôles à la télévision. C’est son amour pour le sud de la France, qu’elle connaît par sa famille, un projet d’habitat collectif, le Mas rouge, et l’envie d’une autre vie qui la poussent à quitter la capitale.

En septembre 2011, elle commence à travailler comme collaboratrice artistique de Gilbert Désveaux, nouveau metteur en scène associé au CDN de Montpellier, le Théâtre des 13 vents. En 2013, ils montent ensemble une compagnie. L’objectif de Mama Prassinos est de défendre les écritures féminines. Elle monte son premier spectacle, La Peau d’Elisa de Carole Fréchette, qui comptabilise 85 représentations en 4 ans.

En parallèle, Mama Prassinos joue régulièrement à la télévision et au cinéma. Elle commence par un petit rôle dans le film d’un grand réalisateur, Le Banquet de Marco Ferreri (1989). Dans Julien l’apprenti de Jean-Claude Otmezguine (1999), son premier rôle important à la télévision, elle se retrouve aux côtés d’un tout jeune Gaspard Ulliel. Depuis son arrivée en région, elle joue régulièrement dans les téléfilms et séries qui s’y tournent, notamment Candice Renoir (2013), Crimes et botanique de Bruno Garcia et Lorenzo Gabriele (2014), La Promesse du feu de Christian Faure (2015), Le Pont du diable de Sylvie Ayme (2018) et Un si grand soleil (2018-2019).

En 2015, elle est choisie par André Téchiné pour jouer un rôle dans Quand on a 17 ans, tourné dans les Pyrénées. Il fait appel à elle pour ses deux films suivants, Nos années folles (2016) et L’Adieu à la nuit (2018), tourné en partie à Perpignan. Elle joue également dans Partir de Catherine Corsini (2008), tourné à Nîmes, Le Semeur, de Marine Fransen (2016), tourné en Lozère et dans le Gard, et Zaï Zaï Zaï Zaï de François Desagnat, tourné fin 2019 dans l’Hérault et dans l’Aveyron. Elle y joue un juge et parle d’un rôle impressionnant, de par le costume, la robe d’un haut magistrat, et le décor, le vieux tribunal de Montpellier. Elle évoque aussi un réalisateur et un plateau formidables.

Parmi les nombreux projets de Mama Prassinos, qui a envie de faire 1000 choses, l’organisation d’une semaine Carole Fréchette, en sa présence, à La Baignoire fin avril, et la création, avec un collectif, d’un tiers lieu à Montpellier, Le beau temps.

 

Morgane Nègre

1ère assistante caméra

Originaire de Toulouse, Morgane Nègre commence par suivre des études de physique puis quitte la ville pour suivre un cursus dans le domaine de l’image et du son à Brest, puis Paris.

Elle fait un premier stage pour un téléfilm à Marseille fin 2007 et c’est pour le tournage d’une série télévisée, Disparitions, le retour aux sources, à Toulouse, en 2008, qu’elle occupe, pour la première fois, le poste de 3ème assistante caméra. Poursuivant son parcours d’assistante caméra, elle devient seconde pour la série télévisée Un village français (2010-2012), poste qu’elle occupe également, entre autres, pour Meurtres à Saint-Malo (2012) et Meurtres à Rocamadour (2013), tous deux réalisés par Lionel Bailliu, et le long métrage Les Trois frères, le retour de Didier Bourdon, Bernard Campan et Pascal Légitimus (2013). Elle passe ensuite au poste de 1ère assistante caméra en 2015 pour le téléfilm Meurtres à l’Île de Ré de François Basset et Jules Maillard. Revenue en Occitanie depuis 2016, elle y a travaillé pour plusieurs tournages, notamment Les Vieux fourneaux de Christophe Duthuron (2017), Crime dans l’Hérault d’Eric Duret (2019) ou Meurtre à Albi, de Delphine Lemoine, tourné dans le Tarn aux mois de novembre et décembre 2019 et qui sera diffusé sur France 3 entre fin 2020 et début 2021.

Passionnée par la photo, la prise de vue surtout, mais aussi le tirage en chambre noire, et attirée par les sciences, elle explique que son métier lui permet de mêler sa passion pour l’image et son goût pour la technique, de mélanger arts et sciences. « De l’électronique, de l’optique, beaucoup de choses se rapportent aux sciences dans mon travail. Et même si je me sens technicienne avant tout, j’aime l’idée que ces compétences soient au service d’un projet artistique ».

Mathieu Lardot

Coordinateur cascades, cascadeur

Originaire de Paris, Mathieu Lardot a débuté en tant que cascadeur dans le spectacle vivant.  Il a travaillé pendant 10 ans sur scène, avant son premier tournage en 2006. Il fonde ensuite le collectif Cinemaction Stunts et sa société LM Stunt, dont les locaux et bureaux sont à Paris.

Réalisant des cascades mécaniques et physiques, ainsi que du travelling motos, Mathieu a travaillé pour une centaine de films dont d’importantes productions comme Le Transporteur 3 et 4 (2008 & 2015), Lucy de Luc Besson (2014), 007 Spectre de Sam Mendes (2015), Jason Bourne de Paul Greengrass (2016) et Dunkerque de Christophe Nolan (2017), ainsi que des séries télévisées telles que Braquo, Engrenage et No limit.

Basé en région Occitanie depuis 2018 et ayant pour projet d’étendre sa société dans le Sud proche Montpellier, Mathieu a notamment travaillé pour les tournages de Seules les bêtes de Dominik Moll, tourné en partie en Lozère et à Sète et qui sortira en salles le 4 décembre 2019, et Le canal des secrets de Julien Zidi, tourné cet été en Haute-Garonne et dans l’Aude et qui sera diffusé par France 3 en 2020. Il travaillera prochainement pour le film Zaï Zaï Zaï Zaï de François Desagnat, adaptation de la bande dessinée de Fabcaro et dont le tournage débutera fin novembre 2019 à Montpellier.

Hélène Morsly

Réalisatrice

Née à Toulouse, autodidacte, Hélène Morsly s’est formée par la pratique. Alors qu’elle travaille dans le domaine de l’éducation populaire, elle est contactée par un hebdomadaire et devient journaliste de presse écrite : c’est une révélation.

Lors d’une fête à Sète, en 2004, elle saisit la caméra d’un ami : c’est une autre révélation. Elle réalise son premier film, Les passeurs de joutes, en 2006. Une dizaine de documentaires suivront, notamment Les Hommes et l’étang « et si le printemps de ne revenait pas » (2011) et Il y a des théâtres qui chantent (2014) : pour Hélène, ces deux films sont liés par le temps de tournage, 2 ans, et par la relation que cela lui a permis de créer avec les gens et avec un territoire auquel elle est très attachée, entre Sète et le Comminges.

En 2015, elle réalise un film de résidence au lycée Jean Moulin de Pézenas, dans le cadre d’un projet financé par la Drac Languedoc Roussillon, Languedoc-Roussillon Cinéma et le Cirdòc-Mediatèca Occitana. Autour d’images d’archives réalisées par Michel Cans dans les années 50, Hélène Morsly réalise un « road movie languedocien » pour dire « la fin d’un monde et le début d’un autre, chaotique, incertain, dans lequel on se raccroche parfois à des branches qui menacent de tout emporter dans leur chute ».

Marquée par les « gestes documentaires » d’Agnès Varda, Nicolas Philibert et Pierre Perrault, Hélène Morsly admire chez ce dernier sa relation aux gens et aux lieux qu’il filme. Pour elle, « filmer les gens est une manière d’entrer en relation avec eux et avec un territoire ».

Le dernier documentaire de la réalisatrice, Sète, des femmes au fil de Thau, a été projeté en avant-première le samedi 15 juin au théâtre Comoedia de Sète, et diffusé sur France 3 Occitanie le 24 juin 2019.

Jacques Mitsch

Réalisateur

Originaire de Toulon, Jacques Mitsch arrive à Toulouse en 1974 pour y suivre un cursus en biologie. Mais rapidement, la photo le détourne de ses études et l’attire en Aveyron. Il revient à Toulouse en 1982 pour faire partie de la 3ème promotion de l’ENSAV.

Récompensé au festival du court métrage de Clermont-Ferrand en 1986, son premier film, Alain Lasserre, Taxidermiste, lui ouvre les portes de Canal Plus. Il travaille pour la chaîne nouvellement créée pendant 2 ans avant de revenir en Occitanie en 1990 où il commence à travailler pour France 3 et le magazine Pyrénées Pirineos.

Il mène deux carrières en parallèle et continue à réaliser des courts métrages dont plusieurs sont sélectionnés et récompensés au Festival de Clermont-Ferrand comme Hermann Heinzel ornithologue (1989) et Le Mammouth Pobalski (2006), tous deux également nominés aux César dans la catégorie Meilleur court métrage.

En 1995, il crée la société K production à Toulouse avec laquelle il produit des films d’auteur·rice·s de la région comme Alain Guiraudie, Eric Cherrière, etc.

Depuis 1997, Jacques Mitsch collabore régulièrement avec Arte qui a notamment coproduit son dernier documentaire, Le Blob, un génie sans cerveau, sélectionné en compétition au FIPADOC au mois de janvier 2020, récompensé par le Prix du public au Festival Pariscience, en lice pour le prix du Meilleur film scientifique européen, et déjà diffusé, entre autres, au Japon, en Chine, en Suède et bientôt aux Etats-Unis.

Il a également récemment réalisé une série documentaire en 3 épisodes, À l’écoute de la nature, dont le premier épisode a été projeté en avant-première à la Cinémathèque de Toulouse au mois de février 2020 devant une salle comble, et sera diffusé sur Arte au mois d’avril.

Parmi ses souvenirs les plus cocasses, Le fils de Neandertal ou le secret de nos origines, « documenteur » réalisé pour le poisson d’avril d’Arte en 2017 et diffusé en prime time.

Jacques Mitsch aime à souligner l’importance de son ancrage régional : « Même si mes producteurs sont souvent à Paris, je travaille à 90%, avec des professionnel·le·s de la région, que ce soit en tournage ou en post-production ».

Lui qui a toujours surfé entre documentaire et fiction a des projets de série sur le réchauffement climatique et l’intelligence collective. Ou pourquoi pas un long métrage de fiction ?

Pierre Delorme

Scénariste

Né à Paris, Pierre Delorme passe une grande partie de son enfance à l’étranger, entre Niger, Burkina Faso, Luxembourg et Madagascar. Après son bac, il entre à l’École supérieure de réalisation audiovisuelle (ESRA) de Rennes où il suit une formation audiovisuelle large, avec à la fois un apprentissage du scénario, du montage, des métiers techniques, etc. Il en sort en 2005 et travaille ensuite un an comme machiniste et assistant vidéo, notamment au Jamel Comedy Club. Il découvre peu à peu le plaisir de l’écriture et en 2006, il sort son premier court métrage en tant que réalisateur.

En 2007, il effectue un virage dans sa carrière et devient journaliste cinéma. Pendant près de 10 ans, il écrit pour les sites DVDrama et Filmactu, dont il devient ensuite rédacteur en chef. Pendant cette période, il réalise deux autres courts métrages, dont un ayant obtenu l’aide à la production de la région Midi-Pyrénées en 2010.

En 2015, il revient finalement à ses premières amours et devient scénariste. Il trouve un agent et écrit ses premiers scénarios pour le cinéma, la télévision et internet, notamment la chaîne Youtube Studio Bagel de Canal +. C’est en 2017 qu’il s’installe à Toulouse. Depuis, il a travaillé pour plusieurs projets dont un épisode de la série Capitaine Marleau, diffusé par France 3 le 22 octobre 2019. Il travaille actuellement à l’écriture d’un nouvel épisode de la série, en plus d’autres projets d’unitaires et de mini-séries.

En parallèle, Pierre Delorme est l’un des fondateurs et co-président de l’ASSOC, l’Association des scénaristes d’Occitanie, fondée au printemps 2019. L’objectif de l’association, qui réunit plus d’une trentaine de membres, est de créer du dynamisme autour de l’écriture, de favoriser la naissance de projets de fiction en Occitanie et de donner de la visibilité, une voix à des professionnel·le·s dont le métier est souvent solitaire.

La prochaine réunion de l’ASSOC aura lieu le 7 novembre 2019 au Gazette Café à Montpellier.

Emma Fariñas

Réalisatrice

Née à Toulouse, Emma Fariñas suit des études de cinéma (BTS audiovisuel des Arènes option image et licence Arts du spectacle option cinéma à Paris 8) et d’espagnol (Université du Mirail).

Elle réalise son premier film, Les Mécanographes de Mexico (26’), en 2007. Elle travaille ensuite dans la production pour l’association, puis société de production, Courte échelle.

Emma revient à la réalisation au début des années 2010. En 2013, elle réalise un essai photographique sonore, La Valeur des objets (7’), suivi, en 2015, par Instants saisis (45’), produit par la société toulousaine Mira productions. La même année, elle suit une formation des Ateliers Varan en écriture documentaire qui la rapproche d’une démarche de création et au cours de laquelle elle développe l’écriture de Cuando se fueron lors olivos (2015).

Toujours en 2015, elle rejoint les Zooms verts, collectif de cinéastes toulousains qui se questionne sur l’écriture documentaire, met en avant la notion de collectif, et permet de rompre l’isolement de l’auteur·rice.

Partageant son temps entre ses projets personnels et des missions d’assistante de production, Emma Fariñas a récemment travaillé pour le long métrage Deux de Filippo Meneghetti, tourné en région Occitanie (Montpellier, Sommières) et qui sortira sur les écrans le 29 janvier 2020, et pour Si demain… de Fabienne Godet, tourné à Toulouse et près de Perpignan et qui sortira également en salles en 2020.

Elle a également réalisé un court-métrage, Aquí y allí (2019 – 15’), imaginé en réponse à l’appel à projets lancé par Nord-Sud films en 2018 à l’occasion des 80 ans de la Retirada. Ce court métrage fait partie des films proposés et projetés au cours du mois de novembre 2019 dans le cadre du Mois du Film Documentaire. Emma en prépare actuellement une version de 52 minutes, produite par les productions de l’Oeil sauvage, les Zooms verts et ViàOccitanie avec le soutien de la Région Occitanie en partenariat avec le CNC.

Véronique Merveille

Comédienne

Installée en Occitanie depuis près de 30 ans, Véronique Merveille a suivi une formation dans le chant lyrique, la chanson, et diverses formations AFDAS autour du mouvement, du théâtre de rue, du clown, etc.

C’est suite à une rencontre avec la directrice de casting Agnès Alberny, il y a 4 ans, qu’elle commence à jouer des rôles pour la télévision, dans des téléfilms comme Crime en Lozère (2014) ou Meurtres à Carcassonne (2015), et dans des publicités. Elle suit également une formation AFDAS, L’acteur face à la caméra, avec la réalisatrice Jeanne Biras et la directrice de casting Nathalie Chéron, ainsi qu’un stage organisé par l’association C.L.A.P. Occitanie sur le casting, avec la directrice de casting Sophie Nardone. Elle explique que chaque expérience de casting est un apprentissage.

En parallèle de sa carrière de chanteuse et de ses spectacles en solo, elle développe sa carrière de comédienne. Elle a récemment joué un rôle d’infirmière dans le film de José Alacala, Qui m’aime me suive !, avec Catherine Frot et Daniel Auteuil. Véronique raconte que pour ce rôle, c’est José Alcala en personne qui lui a fait passer le casting. Le film est à découvrir dans les salles de cinéma depuis le 20 mars 2019.

Anaïs Bollègue

Réalisatrice

Originaire de Nîmes, Anaïs Bollègue y suit la classe préparatoire Prep’arts du Lycée Saint Stanislas avant d’intégrer le cursus SATIS (Sciences, Arts et Techniques de l’Image et du Son) de l’Université d’Aix-Marseille. En section Image et direction de la photographie, elle fait sa dernière année de Master à l’UQAM à Montréal (Canada). C’est lors de cette année qu’elle travaille sur ses premiers courts métrages, comme assistante caméra. De retour en France, elle est assistante caméra sur plusieurs séries à Marseille (Caïn, Enquêtes réservées) et commence à travailler sur ses premiers documentaires scientifiques (notamment pour les hôpitaux de Marseille et pour le CNRS).

Passionnée par les sciences, elle a longtemps hésité à suivre un cursus scientifique en parallèle de ses études de cinéma. Son travail de réalisatrice de documentaire scientifique lui permet de toucher à une grande variété de domaines, de rencontrer des chercheur.euse.s dans des disciplines très variées : « J’aime la relation qui peut exister entre un scientifique et un cinéaste, j’aime la transmission du savoir que cette relation permet ».

Anaïs a récemment travaillé comme 2ème assistante caméra sur la série de France 2 Un si grand soleil et co-réalisé, avec Olivier Marcon, une série documentaire courte, Chroniques végétales. Produite par Les Films invisibles (Alès) avec le soutien de la Région Occitanie en partenariat avec le CNC, la série est actuellement diffusée sur le site internet d’ARTE. Son avant-première régionale aura lieu le 3 avril prochain à l’Ecole des Beaux-Arts de Montpellier, en présence de ses réalisateur.rice.s et producteur.

Guillaume Privat

Régisseur général

Originaire de Nîmes, Guillaume Privat entame sa carrière comme régisseur adjoint en 1999, après un BTS audiovisuel à Montpellier. Il travaille alors pour des films publicitaires et institutionnels, et commence à travailler pour des longs métrages de cinéma en 2008, avec Partir de Catherine Corsini, tourné à Nîmes, et 36 vues du Pic Saint Loup de Jacques Rivette, tourné essentiellement dans l’Hérault.

Les expériences pour la télévision et le cinéma se succèdent ensuite et il travaille pour les films Coup d’éclat de José Alcala (2010), tourné en partie à Sète, La baie d’Alger de Merzak Allouache (2011), tourné à Argelès-sur-mer et Pauline Détective de Marc Fitoussi (2011), tourné à la Grande Motte et Montpellier.  Il occupe ensuite le poste de régisseur général pour la série Lignes de vie (2012) et poursuit les expériences en travaillant sur Métamorphoses de Christophe Honoré (2012), tourné essentiellement à Nîmes et Montpellier, la série Candice Renoir (depuis 2014), et pour le dernier film de José Alcala, Qui m’aime me suive !, avec Catherine Frot et Daniel Auteuil, tourné dans l’Hérault et sorti en salles le 20 mars dernier. Guillaume travaille actuellement à la préparation d’un film d’action qui sera prochainement tourné à Sète.

Il explique qu’il n’a jamais voulu quitter la région Occitanie et a toujours cru en son potentiel. Pour lui, il est important de croire en ce qu’on fait : « Son avenir, c’est dans le présent qu’on le construit ».

Aïda Minet

Directrice de production

Fascinée par le pouvoir des images dans l’espace public, Aïda Minet débute des études en cinéma et en communication en 1999 à l’Université Paul Valéry de Montpellier. Elle poursuit ensuite ses études à Paris et obtient deux DEA en Sciences de l’information et de la communication et en Etudes cinématographiques et audiovisuelles à la Sorbonne Nouvelle puis un Master de Droit et Administration de l’audiovisuel (D2A) à Panthéon-Sorbonne.

Après une première expérience professionnelle en mise en scène en 2002 sur le court métrage Khmaies de Taïeb Jallouli (chef décorateur de Star Wars et Le Patient anglais), Aïda s’oriente vers la production et travaille pour Sombrero Films, Roche Productions, Agat Films, Ex-Nihilo et Beau Comme une Image où elle occupe successivement les postes de responsable administrative et financière, chargée des ventes internationales et directrice de production. À ce jour, elle a travaillé sur plus d’une centaine de films documentaire, fiction, animation et captation de concerts et spectacles pour les plus grandes chaînes de télévision en France et à l’international.

Passionnée par la production, Aïda aime accompagner les œuvres qui créent du débat et de la réflexion collective, provoquent le rapprochement des individus, renouvellent notre représentation du monde. Elle aime, aussi et surtout, soutenir les femmes et les hommes qui les fabriquent. Elle est heureuse d’avoir collaboré avec Denis van Waerebeke (Espèces d’espèces, 2008), Carmen Castillo (Pour tout l’or des Andes, 2010), Frank Cassenti (La Voix des ancêtres, 2016) et Rémi Lainé (Sida, sur la piste africaine, 2016) – et avec des artistes inspirant.e.s, entre autres Rhoda Scott, Jacques Schwarz Bart, Didier Lockwood et Tony Chasseur, lors de leur représentation pour une captation.

De retour depuis quelques mois sur Montpellier, Aïda travaille actuellement comme directrice de production chez Mad Films. Société basée à Castelnau-le-Lez spécialisée dans des projets incluant des nouvelles technologies, Mad Films a produit la série Points de Repères et Pompéi 360, disponible depuis peu sur le site d’Arte. Aïda y développe une série documentaire 2080, nos futurs qui sera proposée en linéaire et en version interactive et filmée en 8K UHD.

Romain Silvi

Assistant casting

Originaire de Cournonterral (Hérault), Romain Silvi suit des études en sciences politiques et en histoire de l’art. « La cinéphilie m’a formé, puis j’ai fait des stages dans des boîtes de production à Paris avant de rejoindre les plateaux comme assistant mise en scène. »

Pour des courts métrages produits par Films Grand Huit, il encadre et coache une famille de Roms, puis caste des travailleur.euse.s migrant.e.s vivant dans des foyers parisiens. Le casting d’acteur.rice.s non-professionnel.le.s devient alors sa spécialité, notamment pour les longs métrages.

Pour Les Météorites de Romain Laguna, aux côtés de la directrice de casting Anne Belliard, il furète dans l’Hérault jusqu’à trouver l’actrice principale, Zéa Duprez, lors d’un concert de rap à Sète. Également concepteur des génériques des Météorites, il a réalisé en mai son premier court métrage, La Gangue, produit par le GREC et tourné dans le golfe de Fos-Sur-Mer.

Benjamin Duc

comédien

Installé dans la région depuis maintenant onze ans, Benjamin Duc était, à l’origine, venu y suivre une double licence Histoire/Anglais. C’est finalement une autre voie qu’il choisit. Issu du Conservatoire d’art dramatique de Nîmes et de la classe initiation du Conservatoire d’art dramatique de Montpellier, Benjamin Duc a suivi plusieurs stages d’acting et de préparation aux castings, notamment du centre de perfectionnement pour comédiens professionnels GroupStudio (aujourd’hui Collectif du libre acteur) à Paris, et du centre de ressources dédié aux métiers de l’acteur la Réplique, à Marseille.

Après avoir obtenu son premier rôle en 2013 dans Suzanne de Katell Quillévéré, il enchaîne avec plusieurs films, essentiellement dans la région. Il tourne dans les séries Demain nous appartient et Tandem en 2017, et Alex Hugo en 2018. Il a ensuite l’occasion de jouer dans le long métrage At Eternity’s Gate de Julian Schnabel (2018) et T’exagères de José Alcala (2018). A propos de ce tournage, il évoque « la présence magnétique de Daniel Auteuil et Catherine Frot, la qualité de direction de José Alcala,  une équipe technique très à l’écoute, une partenaire de jeu excellente (Dorothée Caby) et un paysage sublime », le village de Liausson, à côté du Lac du Salagou.

Benjamin participera prochainement à la série Un si grand soleil, diffusée depuis le 26 août sur France 2.

Pour voir la bande démo de Benjamin Duc, cliquer ici.

Stéphanie Ladet

Directrice de casting

Diplômée de l’Institut national supérieur des arts du spectacle de Bruxelles, de l’Université Marc Bloch à Strasbourg et de l’Université de Montréal au Québec, Stéphanie Ladet a suivi une formation internationale dans le secteur du cinéma et de l’audiovisuel.

Installée dans le Gard, elle a eu l’opportunité de travailler sur plusieurs saisons de la série de France 2 Candice Renoir, tournée à Sète. Elle a également collaboré avec de nombreux.ses réalisateur.trice.s sur plus d’une dizaine de longs métrages de cinéma dont De vrais mensonges de Pierre Salvadori, Omar m’a tuer de Roschdy Zem et Mektoub, my love, d’Abdellatif Kechiche. C’est pour le casting de ce film qu’elle découvre en région Shaïn Boumedine : elle tombe juste, c’est une véritable révélation saluée par la critique de la Mostra de Venise.

Depuis, les projets se succèdent pour Stéphanie qui travaille actuellement sur près de trois longs métrages, dont le dernier film de Roschdy Zem, Persona non grata, tourné en avril-mai 2018 dans l’Hérault.

William Eguienta

Infographiste, étalonneur, réalisateur

Infographiste des effets spéciaux, étalonneur, réalisateur, William Eguienta a de multiples talents.

Originaire de la région parisienne, il arrive dans les Pyrénées Orientales à l’âge de 14 ans. En 2006, il s’installe à Montpellier pour suivre un BTS audiovisuel. Une fois diplômé, il reste dans la région, adopte le régime d’autoentrepreneur et commence à démarcher des entreprises. Très rapidement, les projets se multiplient pour des groupes aussi divers que le Shanghai Media Group, Universal Music, Facebook, M6, Arte, le CNES et Nestlé, pour n’en citer que quelques-uns. Les types de projets varient également beaucoup, du film d’entreprise, au clip vidéo, en passant par les films promotionnels, mais aussi les longs et courts métrages.

En janvier 2018, il fonde à Juvignac, près de Montpellier, Do The Film, société de production et post-production désormais prestataire pour la série quotidienne Un si grand soleil produite par MFP et France Télévisions, et tournée actuellement en région Occitanie. Il développe également son propre projet en réalité virtuelle qu’il a présenté au festival Séries Mania début mai et réalisera bientôt un court métrage d’animation produit par sa société.

Eddi Youssef Farahy

Sound designer

Passionné de musique depuis son enfance, Eddi Youssef Farahy grandit dans un environnement musical. Après des cours de piano dans l’adolescence, il se met à la guitare électrique, un « instrument plus contestataire » dit-il. 

Amateur de musique du monde, électronique, rock, métal, reggae, funk, il monte divers groupes dans différents styles musicaux.

Il se professionnalise en suivant une formation de designer sonore à Montpellier et c’est en 2015 qu’il y fonde, avec Alexandre Marchand, Adaptive Sound, société spécialisée en sound design et musique à l’image. Depuis sa création, Adaptive Sound a travaillé sur divers projets de courts métrages, dont Pépé de Thierry Marcos (2017), tourné dans les Pyrénées Orientales, des supports de communication, des publicités pour le web et la télévision. Il a également réalisé le design sonore du documentaire Le Retour des loups de Jürgen Hansen et Simone Stripp (2018), pour ARTE et en collaboration avec la société de production basée dans l’Hérault, Prospect TV. Au sujet de ce projet, Eddi Farahy parle d’un « véritable challenge » pour lequel il a dû « créer le son à partir de rien ».

Frédérique Grossi

Régisseuse d'extérieur

Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique (DNSEP à Nice) en poche, Frédérique Grossi arrive dans le Gard en 2007 et crée sa société Frede Poc Family comme artisane de création textile.

Attirée par la communauté d’artisans créateurs textiles du quartier Saint Roch, elle s’installe à Montpellier il y a 8 ans. Après un passage à l’Opéra Comédie de Montpellier auprès des accessoiristes, elle glisse vers le cinéma où elle débute en 2013 aux côtés du chef décorateur Guillaume Deviercy sur le film Vie sauvage de Cédric Kahn, tourné en région Occitanie. Elle enchaîne ensuite avec plusieurs tournages en région pour le cinéma et la télévision, notamment La Promesse du feu de Christian Faure (2015), Cornélius, le meunier hurlant de Yann Le Quellec (2016), Tout nous sépare de Thierry Kliffa, les séries Tandem et Demain nous appartient (2017), et Le Poulain de Mathieu Sapin (2018), tourné à Montpellier et sorti en salles le 19 septembre 2018, pour lesquels elle occupe les fonctions de 3ème assistante décoration, assistante ensemblière ou régisseuse d’extérieurs.

Au mois de juillet 2018, Frédérique a réalisé l’ensembliage du décor Sud pour le dernier film de Nicolas Vanier, Donne-moi des ailes, tourné au Grau-du-Roi. Elle parle d’une « expérience très riche, exaltante », un « cadeau », qui, grâce à son travail sur les décors, lui a permis « de raconter des histoires dans l’histoire ».

Tim Mendler

Superviseur d'effets visuels

D’origine allemande, Tim Mendler arrive en France en 1990 et s’inscrit à l’Université Montpellier 3 pour y suivre des études d’arts plastiques. Diplômé de l’Institut national supérieur des arts du spectacle et techniques de diffusion de Bruxelles (section image) en 1996, Tim commence sa carrière dans les prises de vues à défis techniques : d’abord en tant qu’assistant caméra pour formats larges, effets visuels et 3D-relief, puis comme opérateur Motion-Control, notamment pour des films comme Le Patriote : le Chemin de la Liberté, Mar Adentro et Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban.

En 2006, il fonde en région Occitanie le collectif MoveMatchers, spécialisé dans l’intégration d’images de synthèse dans les prises de vues réelles, qui réunit plusieurs artistes experts en effets visuels. Depuis, il a collaboré sur les films Astérix aux Jeux Olympiques, Faubourg 36, Captain America : First Avenger, X-Men : Le Commencement, Minuscule : La Vallée des Fourmis Perdues et plus récemment Joyeux Bordel. Sous sa supervision, MoveMatchers a été le prestataire principal de tracking-3D pour Mac Guff Ligne sur le film Gaston Lagaffe, sorti au cinéma le 4 avril 2018.

Tim donne également des conférences dans des écoles de cinéma et d’animation et lors de rencontres internationales. Il travaille aussi comme stéréographe et superviseur VR (réalité virtuelle en 360°) et deux des courts-métrages en 3D-relief qu’il a signés ont été primés dans des festivals internationaux : Cyberheidi-3D en 2003 à New York et Vampires de Vienne-5D en 2010 à Paris.

Jean Mach

Producteur

Même s’il a toujours été passionné de cinéma, Jean Mach n’a pas débuté sa vie professionnelle dans ce domaine. Après des études scientifiques, il a été élève pilote de ligne, puis professeur de mathématiques.

Ce métier de professeur lui laisse du temps et il en profite pour investir davantage sa passion. Il s’inscrit comme étudiant à l’université Paul Valéry en Cinéma, parcours scénario. Peu à peu, il commence à écrire puis à réaliser et à produire ses propres films. Ainsi, il produit et co-réalise le long métrage 8th Wonderland, sorti en 2010, avec Nicolas Alberny. C’est à cette occasion qu’il rencontre Pierre Lergenmuller, qui y réalise les effets spéciaux. Ensemble, ils créent la société de production Mad Films.

En 2014, ils se lancent dans l’aventure de Points de repères, série d’animation historique, dont les saisons 1 et 2 sont actuellement en diffusion sur Arte, et la 3ème saison en cours de production. Ils cherchent aussi à développer de nouveaux projets, tournés vers l’avenir et les nouvelles technologies, avec un épisode de la série en VR 360 (réalité virtuelle) qui devrait sortir courant 2018.

Par ailleurs, il créé un studio d’animation en 2013 à Montpellier, TRIARII PROD, avec Pierre Lergenmuller. Il profite de la proximité avec les écoles d’infographie comme ArtFx, pour engager ou faire revenir en France des infographistes qui travaillent habituellement pour des blockbusters américains. Pour lui, quelque chose se joue actuellement à Montpellier autour des effets spéciaux : il y a une synergie et une émulsion à laquelle il a grand plaisir à participer.

Pauline Quinonéro

Réalisatrice, productrice

Après une licence en études cinématographiques à l’Université Paul Valéry de Montpellier, Pauline Quinonéro découvre simultanément la recherche universitaire et la réalisation. Elle écrit un mémoire de maîtrise sur l’ambiguïté du corps au cinéma et réalise d’un même geste son premier court-métrage en 2016, Dancing Stars, avec le soutien de Marnie Production. Expérience formelle et sensible, le film met en scène, le temps d’un été, les amours de Camille, Joyce et Lou soudain court-circuités par la volcanique Ariane, très profondément liée à son fils Camille. Il sera sélectionné en 2017 au Taratsa International Film Festival en Grèce et au Festival d’art féministe de Tunis. Dancing Stars est actuellement disponible en ligne sur le site d’ARTE dans le cadre d’un concours.

La même année, Pauline se forme à la production et effectue un stage au sein de Too Many Cowboys à Montreuil. Désireuse de mettre en valeur un certain cinéma, libre et sulfureux, qui joue de tous les possibles de la mise en scène sans contraindre ses mouvements, elle porte alors comme productrice les documentaires Orphan de Marc Hurtado, et Nina de Jean-Baptiste Durand – pré-acheté et diffusé courant 2018 par France 3 Occitanie. Au terme de ses études, elle fait la rencontre de Jean-Baptiste Germain et commence à collaborer avec la société de production Bootstrap Label. Elle participe au développement, entre autres, du premier film de Sarah-Megan Allouch, Lio dans les étoiles mais aussi de son second court métrage, St. Jude, actuellement en écriture.

Parallèlement à la réalisation et à la production, Pauline Quinonéro est la rédactrice en chef de la revue L’Infini Détail, dont le premier numéro papier sortira courant 2018. Elle préside également l’association éponyme aux côtés de Guillaume Banniard avec laquelle ils programment des films et réalisent des podcasts radios, entre autres activités liées à leur passion respective pour le cinéma. Elle écrit également pour la revue À bras le corps.

Olivier Cabassut

comédien

Olivier Cabassut fait ses débuts en 1986, à Béziers, dans un café théâtre. Après avoir remporté plusieurs concours dans des festivals d’humour, il se dirige vers un répertoire plus classique : Molière, Feydeau, Courteline…

En 1998, il crée sa compagnie, « les scènes d’OC » dans laquelle il mettra en scène et écrira de nombreuses pièces de théâtre et fresques historiques. Il organisera plusieurs tournées avec des pièces qu’il mettra en scène (Les fourberies de Scapin, L’Avare, Le Bourgeois Gentilhomme, etc.). Ces dernières années, Olivier poursuit son chemin en alternant l’écriture, la mise en scène et les rôles. Dernièrement on l’a vu interpréter le rôle de Lenny dans Des souris et des hommes de Steinbeck mis en scène par Georges Bégou, et à la télévision dans plusieurs séries comme Candice Renoir, Meurtres à Collioure, Crimes en Lozère, Les Innocents, et bien d’autres sur TF1 et France 2. Au théâtre dans La femme du boulanger et la trilogie de Marcel Pagnol Marius, Fanny et César avec la Compagnie des tréteaux du soleil.

Il prépare actuellement un duo humoristique avec Simon Guibert Les imposteurs, et une tournée avec « Novecento : pianiste » dont la première représentation a eu lieu à Béziers le 20 octobre 2017 au Théâtre des Franciscains. Il sera bientôt en tournage pour la saison 7 de Candice Renoir dans le rôle du capitaine Marquez.

Mathieu Couffignal

Régisseur

Passionné de cinéma depuis son plus jeune âge, Mathieu Couffignal a logiquement décidé d’orienter ses études vers ce domaine, d’abord à l’Université Paul Valéry (option cinéma), puis à l’ESRA Paris où il a pu faire un stage sur son premier plateau de tournage (téléfilm en costume La Maison Dombais et Fils de 2x90minutes) au sein du département production. Là, il collabore de près avec la régie et découvre ce métier et ces équipes qui l’ont immédiatement séduit.

Il passe quelques années à Paris, travaille sur plusieurs projets (Un bonheur n’arrive jamais seul de James Huth, Colère de Jean-Pierre Mocky…) mais son sud natal lui manque et il décide alors de retourner dans sa région. Depuis, à quelques exceptions près, il travaille en région et enchaîne les projets (entre autres Antigone 34, À dix minutes de la plage de Stéphane Kappes, Un beau dimanche et Mal de pierres de Nicole Garcia, Tout nous sépare de Thierry Klifa, Candice Renoir, ainsi que plusieurs projets de type shooting photos ou publicités avec la société de production Contisud).

Depuis 3 à 4 ans, Mathieu est passé sur le poste de régisseur adjoint et aujourd’hui régisseur général sur la série quotidienne Demain nous appartient.

Pascale Badard

Directrice de casting

Depuis une quinzaine d’années, Pascale Badard organise et réalise des essais filmés pour les téléfilms, séries et long-métrages. Elle se donne la mission de proposer des idées, des profils de comédien.ne.s qui réuniront toutes les qualités dont les réalisateur.trice.s ont rêvé pour incarner les personnages de leurs films. Elle a eu la chance de travailler avec des personnes ayant des univers très définis, comme Jean Paul Salomé, Bertrand van Effenterre, Denis Malleval, Pierre Antoine Hiroz, Olivier Schatzky, Alain Berliner. Recherchant régulièrement des acteur.trice.s non professionnel.le.s, le casting sauvage est devenu l’une de ses spécialités, qu’il s’agisse de rôle d’enfants, d’adolescent.e.s ou d’adultes.

Parallèlement, elle part à la découverte de jeunes talents dans les cours d’art dramatique, va régulièrement voir les comédien.ne.s au théâtre, et au cinéma. Depuis 2016, Pascale intervient en tant que formatrice. Elle accompagne les comédien.ne.s dans leur préparation au casting : jeu face caméra, conception des outils de communication.

Dans la continuité de sa formation initiale à l’école Nationale des Beaux Arts où elle apprend la photographie, elle s’est formée au métier de scripte (métier qu’elle a pratiqué pendant une quinzaine d’année au sein de Canal + et France TV) et au montage, puis à la réalisation de films documentaires (Ateliers Varan), à l’écriture de scénario et aux nouvelles technologies.

Longtemps voyageant entre Paris et Lyon, Pascale s’installe aujourd’hui à Sète, une ville chère à son cœur. Elle souhaite développer son activité en Occitanie.

Pascal Turmo

comédien

Enfant fantasque et rêveur, Pascal Turmo découvre le théâtre à la Fac de Lettres Modernes à Paul Valéry – Montpellier III, où il se met à imaginer un avenir d’acteur. En troisième année de licence,  il délaisse la littérature et passe tout son temps au conservatoire d’art dramatique pour y préparer les concours des « grandes écoles » et intègre finalement celle du Théâtre National de Strasbourg.

De petits rôles en rôles secondaires, sur les séries TV et les courts métrages, s’offre à lui l’aventure du tournage de La DorMeuse Duval, aux cotés de Dominique Pinon, réalisé par Manuel Sanchez, sorti sur les écrans en février dernier. Ces expériences lui donnent l’opportunité de rencontrer de nombreux.ses acteurs et actrices, qui l’inspirent et le motivent à exercer sa profession de comédien.

Cette année, visible sur le petit écran en médecin légiste dans La Promesse du Feu de Christian Faure, en chef d’entreprise dans Candice Renoir, en avocat dans la série Tandem réalisé par Christophe Douchand, et dernièrement dans Les Innocents réalisé par Frédéric Berthe, il vient tout juste de rejoindre Mathieu Sapin et son équipe pour le long métrage Le Poulain, dont le tournage a débuté le 18 septembre à Montpellier.

Michel Coqblin

producteur

Michel Coqblin a d’abord pratiqué la photographie documentaire, puis il a découvert l’univers du son. Ensuite, il a filmé pour les autres et réalisé ses propres films. La réalisation a pris de plus en plus de place dans son activité.

Dans la prolongation, la production aussi. Le besoin d’accompagner les films s’est imposé à lui : principalement les films des auteur.trice.s-réalisateur.trice.s avec lesquel.le.s il a plaisir à échanger et avec qui il partage une éthique, une pratique simple, à hauteur d’hommes et de femmes, basée sur la fidélité et ouverte à la diversité. Au fil des films, avec Maryse Bergonzat, Valérie Cibot, Yanick Dumas, Laurence Kirsch, Yohan Lafort, Marc Navas, et d’autres encore, ils forment une sorte de « ciné-famille ».

Cette « ciné-famille » se structure au sein de la société Mille et Une Productions, depuis une vingtaine d’années, avec une cinquantaine de films autour de thématiques leur tenant à cœur : société, environnement, histoire, science. Ces derniers temps, le mouvement s’accélère avec un succès d’audience pour Prud’homies de pêcheurs Sentinelles républicaines & maritimes, une trajectoire invraisemblable pour  La Philo vagabonde et d’autres belles surprises à venir avec plusieurs films en développement.

 
 

Marion Castéra et Kelzang Ravach

réalisateurs

Après 10 ans de collaboration à Bruxelles, Marion Castéra et Kelzang Ravach s’installent à Lunel et créent Temple Caché, une société de production audiovisuelle. Ils produisent clips, courts métrages, documentaires, mais aussi films muséographiques, films de commande et publicités.

Kelzang Ravach a suivi des études d’Arts Plastiques et Multimédia au Portugal où il expérimente et aiguise son sens esthétique. Il part ensuite à Bruxelles pour étudier le dessin animé à l’ENSAV La Cambre. Il expérimente alors dans ses travaux la stop motion, la vidéo, la projection, le collage, le dessin, l’installation, le numérique…et n’hésite pas à mélanger les techniques à sa manière pour concrétiser ce qu’il imagine.

À la réalisation, Marion Castéra s’efforce de prêter attention à tous les membres de son équipe, avec complicité et bienveillance, car sur le plateau, chaque poste est important et même si c’est elle qui montre la direction, c’est l’équipe toute entière qui mène le bateau à bon port.

Tous les prétextes sont bons à Marion et Kelzang pour mettre en pratique la célèbre phrase de l’écrivain américain Henry David Thoreau devenue leur maître mot : « ce n’est pas ce que nous regardons qui importe, mais la manière dont nous regardons ». Grande est l’importance pour ces deux réalisateurs de trouver le point de vue inattendu pour aborder un projet.

Ici en Occitanie, ils souhaitent poursuivre leurs projets en tissant des connexions avec les acteurs et actrices du secteur audiovisuel de la région.

Découvrez ici leur dernier clip tourné en Petite Camargue.

Perrine Anger-Michelet

comédienne

Perrine Anger-Michelet commence sa carrière de comédienne à 16 ans, en co-créant la Cie Malabar dans l’Aude puis à Montpellier. Puis elle intègre la Cie CIA. Là-bas, tous les postes sont à pourvoir. Elle prend en charge les costumes de la compagnie et au fil des années, c’est un véritable patrimoine qu’elle constitue. Si bien que d’autres compagnies de la région font appel à elle pour les fournir en costumes. Cela devient une activité à part entière. Mais la CIA a dû quitter ses locaux de 800m2 à Villeneuve les Maguelone, et il fallait à tout prix sauver cette collection. Perrine écrit alors le projet Costumotek.

Sa carrière est éclectique : comédienne de théâtre (spectacles en troupe, en duo, en solo), comédienne de cinéma et de télévision (notamment Coup d’éclat de José Alcala et les séries TV Antigone 34 et Tandem), metteuse en scène, plasticienne, auteure (prix Beaumarchais – SACD en 2011) pour sa propre compagnie La NiaK Cie, et récemment responsable artistique et pédagogique de La Costumotek installée depuis janvier 2017.

Mais Perrine est avant tout une collectionneuse. Enfant, elle a souvent changé de maison, l’obligeant à se détacher d’objets qu’elle affectionne particulièrement. Lorsqu’elle pose ses bagages, elle commence des collections. Elle dispose maintenant d’une quantité incroyable de supports, qui lui servent tantôt à réaliser ses projets de plasticienne, tantôt à organiser des ateliers sociaux et solidaires, ou encore des formations sur les métiers de l’habillage à La Costumotek située à La Paillade.

Et bien sûr, elle fournit les plateaux de tournages et les photographes en costumes et accessoires divers (récemment Tandem réalisé par Christophe Douchant, divers projets des étudiants de l’école ArtFx, ou encore Marnie Production, Kaleo…).

Olga Mouak

Comédienne

Olga Mouak est originaire d’Orléans. Très tôt, elle savait qu’elle voulait consacrer sa vie aux arts vivants. C’est ce qui l’amène à Bordeaux pour des études théâtrales, puis à Madrid en échange universitaire. Là, à l’Ecole Royale de Théâtre de Madrid, elle prend goût à la pratique du théâtre et décide de s’y consacrer entièrement : elle est reçue à l’ENSAD de Montpellier.

Elle est encore en formation quand Brigitte Brocarel, directrice de casting, lui propose d’auditionner pour un rôle de policière dans Candice Renoir : une intrigue amoureuse avec l’un des personnages principaux. Elle apprécie et apprend beaucoup des conseils qu’elle reçoit des acteurs expérimentés avec lesquels elle partage des scènes. Elle qui n’a fait que du théâtre jusqu’ici découvre comment sont conçus les épisodes de séries télévisées françaises et le fonctionnement des plateaux.

Olga a aussi rejoint l’équipe de La Promesse du feu, vivant une expérience tout aussi intéressante que sur le plateau de Candice Renoir. Cependant, sa passion première reste le théâtre : elle a joué au Printemps des Comédiens 2017, dans Les Restes, de la compagnie 5ème Quart, mis en scène par Charly Breton, camarade de promotion de l’ENSAD.

Laure Bourdon Zarader

Auteure, réalisatrice

Originaire de Montpellier, Laure Bourdon Zarader intègre une classe préparatoire littéraire à Paris, puis un master de cinéma aux Beaux-Arts de Berlin.

Installée à Paris, c’est en Occitanie qu’elle tourne son premier court métrage, Dolçasoutenu par les Ciné-rencontres de Prades, et présenté au Cinemed en 2014. Elle travaille ensuite régulièrement dans la région, en réalisant 3 documentaires pour le magazine culturel « On dirait le Sud » : Christophe Honoré : retour à Nîmes, Immersion à Paloma, La Casa Musicale.

En 2013, Laure fonde le Collectif de scénaristes féminines Virago pour lequel elle s’investit dans divers projets de courts et longs métrages. En parallèle elle participe à l’écriture d’une web série Erreur interne, produite par Once Upon, et intervient comme consultante pour un long métrage porté par la société Bonne Pioche.

Elle intègre en 2015 le département Séries TV de la Fémis et après obtention de son diplôme, elle travaille sur plusieurs séries : elle rejoint l’atelier d’écriture de Profilage pour sa saison 8, tout en développant une dramédie de 26 minutes avec Empreinte Digitale, et une série carcérale de 52 minutes, L’île blanche.

Laure alterne TV et cinéma, elle réalise deux courts métrages avec la société Quartett Production : La vie sauvage, qu’elle tourne fin 2016 en Lozère, et Ma Pomme, dont le tournage est prévu pour le printemps 2017.

Crédit photo : Daniel Anguiano

Lætitia Carré

Costumière

Lætitia Carré obtient son BTS Modéliste et part travailler comme costumière au Club Med durant 2 années. Elle s’installe ensuite à Paris et commence par travailler pour le théâtre et des tournages de courts métrages. Elle effectuera un stage dans la série télévisée La vie devant nous de Vincenzo Marano, Alain Choquard et Patrick Gandperret, qui lui permettra d’évoluer comme habilleuse puis costumière.
Elle travaille sur les longs métrages Deux jours à tuer de Jean Becker, La guerre des Miss de Patrice Leconte et Victor de Thomas Gilou.

Parallèlement, Lætitia créé et réalise des costumes pour des événements comme les 100 ans du Tour de France et des compagnies de théâtre parisiennes, dont la Compagnie Colette Roumanoff.

En 2013, elle intègre l’équipe de Candice Renoir saison 2. Tombée sous le charme de la ville de Sète, elle s’y installe et travaillera une deuxième saison pour Candice Renoir en tant qu’habilleuse.
Depuis, elle a participé à de nombreux tournages, dont Après moi le bonheur de Nicolas Cuche, Tuer un homme d’Isabelle Czajka, et comme chef costumière des rôles région pour Tandem de Christophe Douchand et Emmanuel Rigaut.

Lætitia continue à créer des costumes pour le spectacle vivant, notamment pour l’école de cirque montpelliéraine Balthazar.

Crédit Photo : Fanny Reynes

Marie Sajot

Administratrice de production

Avec une formation en gestion, Marie Sajot découvre le milieu du cinéma et de l’audiovisuel grâce à la Maison du Film Court à Paris, au début des années 2000. En travaillant sur des courts métrages comme régisseuse et assistante de production, en un an et demi, elle se familiarise avec le fonctionnement des plateaux.

Originaire de Sète, sa porte d’entrée dans le milieu professionnel sera le film La Graine et le mulet d’Abdellatif Kechiche, tourné dans sa ville natale. C’est ce qui lui permettra de travailler ensuite sur d’autre films, à Paris cette fois, en tant que régisseuse : L’Auberge rouge, Paris, Disco

Mais c’est surtout la dimension financière et budgétaire des films qui intéresse Marie et la motive : connaître les problématiques de l’arbitrage du financier au service de l’artistique. De courts métrages en longs métrages, son réseau en production se crée, de secrétaire de production à responsable du budget déco, jusqu’à cette expérience en télévision chez BBC France sur les deux premières saisons de Danse avec les Stars au poste d’administratrice.

Cependant, avec sa famille, elle souhaite quitter Paris pour retourner vivre à Sète : c’est un challenge supplémentaire, puisque son réseau est désormais parisien. Après quelques projets à distance, une belle opportunité se présente à domicile : le poste d’administratrice de production sur la série quotidienne Demain nous appartient, portée par la nouvelle structure Telsète et coproduite par TelFrance et TF1. Sur ce projet hors normes, où il faut savoir s’adapter et organiser un très gros volume de production, toutes ses expériences précédentes lui sont très utiles.

Anne Belliard

Directrice de casting

Issue du théâtre et d’abord sur le devant de la scène en tant que comédienne, Anne Belliard opère un virage professionnel en 2004 pour se consacrer à la production et la diffusion de projets de spectacle vivant. L’attrait qu’elle a depuis toujours pour le cinéma se concrétise avec le film Fils, de Subarna Thapa, qu’elle assiste au casting, puis se confirme avec le court métrage Le départ de Lucie, de Philippe Bouillet.

Récemment, elle a été première assistante à la distribution des rôles sur le long métrage Les reptiles, de Romain Laguna, qui sera tourné cet été à Béziers. Elle voit cette expérience comme un véritable challenge qui la passionne : aller dénicher l’ensemble des personnages, essentiellement des jeunes de la région, en casting sauvage, et offrir une opportunité de carrière aux interprètes de ces rôles denses et exigeants.

Anne Belliard aime faire se rencontrer les bonnes personnes, et utiliser son parcours atypique pour servir de jeunes projets, quelque soit la discipline artistique.

Marik Renner

Comédienne

Marik Renner se passionne très jeune pour le théâtre, se forme au chant avec l’ensemble vocal Opéra Junior et poursuit ses études à l’École Nationale Supérieure d’Art Dramatique de Montpellier.
Elle joue alors dans plusieurs créations du CDN des Treize Vents de Montpellier, devient comédienne permanente dans les centres dramatiques de Tours et Besançon, tout en continuant à travailler avec différents collectifs artistiques notamment montpelliérains.

C’est la dimension poétique de la vie qui la passionne, et sous différentes formes (le théâtre, la danse, le chant), elle danse dans une création au festival Montpellier Danse.

Forte de toutes ces expériences, elle décide de se former à la réalisation documentaire aux ateliers Varan.
Marik tourne régulièrement dans des téléfilms ou séries TV en région : Tuer un homme d’Isabelle Czajka, Bébés volés d’Alain Berliner, et des séries télévisées comme Tandem et Candice Renoir.

Elle travaille actuellement sur la réalisation de son prochain court-métrage de fiction, dont l’histoire se déroule dans la région Occitanie.

www.marikrenner.fr

Crédit photo : Amandine Gaymard

Brian Messina

Comédien

Fasciné par le monde du spectacle et du cinéma, Brian Messina étudie à l’Université de Montpellier en Licence Arts du spectacle Option cinéma. Durant ces 3 années il jouera dans des courts métrages d’étudiants et de nombreuses web-séries de la région.

Devenu professionnel depuis, il multiplie les tournages comme sur le clip musical Lucky You d’Alice on the roof, réalisé par Mélanie Brun et Marc Cortes ; le court métrage Jamais ensemble de Nadja Harek ; et des séries télévisées : Candice Renoir de Christophe Douchand (saison 1 épisode 3), Crimes et botanique de Lorenzo Gabriele (épisode 3), Tandem de Christophe Douchand et Emmanuel Rigaut (épisode 2), Le Secret d’Elise d’Alexandre Laurent (épisodes 5 et 6).

Avide de rôles différents, Brian se veut polyvalent en pratiquant différentes disciplines artistiques (guitare, chant, danse) et sportives (parkour, cascades) ; et souhaite prochainement intégrer une école pour perfectionner son jeu d’acteur.

Actuellement Brian Messina a rejoint l’équipe artistique du dernier long métrage de Pierre Jolivet Les Hommes du feu.

Bande démo
Clip Lucky You – Alice on the Roof

Crédit photo : Iason Pierros

Grégoire Germain

Perchman

Musicien, Grégoire Germain se forme dans la filière son à l’ISTS de Paris où il découvre l’univers de l’audiovisuel et les plateaux de tournages qui l’amèneront à se spécialiser en tant que perchman.
Il travaillera pour des studios de mixage dans le domaine de la télévision et la publicité, et décide par la suite de se consacrer uniquement aux tournages de films.

Installé en région depuis 4 ans, Grégoire Germain a intégré les équipes techniques du long métrage N’importe qui de Raphaël Frydman, et des téléfilms Crimes et Botanique de Lorenzo Gabriele, Meurtre à Collioure de Bruno Garcia, Meurtre à Carcassonne de Julien Despaux ; ainsi que de la série télévisée Le secret d’Elise réalisée par Alexandre Laurent.

Actuellement, Germain Grégoire travaille sur le tournage de la série Tandem, de Christophe Douchand et Emmanuel Rigaut.

Thomas Walch

comédien

Thomas Walch débute dans le cinéma dès l’âge de 5 ans avec un très petit rôle au côté de Coluche dans Le maître d’école de Claude Berri. Cette aventure suscitera chez lui à jamais le désir d’être acteur. Il participera à quelques publicités avant de s’orienter vers l’art dramatique dès le lycée, poursuivant sa formation de comédien au Théâtre du Petit Montparnasse.

Il joue dans de nombreuses pièces de théâtre dont Julius Caesar de William Shakespeare, mise en scène de Déborah Warner, au Théâtre de Chaillot.
Il se perfectionnera au cours d’une longue formation au Studio Pygmalion à Paris, et alternera cinéma et théâtre.

Installé en région depuis quelques années, Thomas joue dans plusieurs longs métrages dont Tout nous sépare de Thierry Klifa, Les hommes du feu de Pierre Jolivet, et dans de nombreuses fictions TV dont Après-moi le bonheur de Nicolas Cuche, Tandem de Christophe Douchand, Candice Renoir (saison 5, épisodes réalisés par Sylvie Ayme).

Parallèlement, il a écrit un scénario de court métrage Qu’avons-nous fait de nos corps ? ainsi que 2 pièces de théâtre : Rita, on l’aime ou on la quitte ! et plus récemment Mise en bouteille à la propriété, pièce en cours d’adaptation pour le cinéma et pour laquelle il rêve de tourner en région.

Actuellement en répétition pour une pièce de théâtre, Thomas participe activement à la création d’un nouveau collectif d’acteurs : C.L.A.P. Occitanie (Créateur de Liens entre Acteurs Professionnels), ayant pour objectif de réunir les comédiens professionnels de la région.

Crédit photo : Lisa Lesourd

Raynaldo Houy Delattre

comédien

Raynaldo Houy Delattre, comédien pluridisciplinaire, a grandi dans le milieu du spectacle. Il y apprend, aux côtés de son père, le dressage équestre et la haute école ainsi que l’escrime artistique sous toutes ses formes.

Après le conservatoire d’art dramatique de Montpellier, c’est à l’école Jean Périmony à Paris qu’il continue à travailler son jeu d’acteur. S’ensuivent plusieurs tournées sur les planches.

Puis il s’oriente progressivement vers la mise en scène où il devient notamment l’assistant de Michel Didym pour la pièce Le mardi à Monoprix d’Emmanuel Darley.

Après un premier rôle dans Mémoire courte, une fiction documentaire de Christophe Dagobert, il tourne dans Michael Kohlhaas, long métrage d’Arnaud Des Pallières.
Se succèdent dès lors les tournages comme Candice Renoir de Stéphane Malhuret, Crimes et Botanique de Lorenzo Gabriele ou encore tout récemment le téléfilm primé à La Rochelle Tuer un homme d’Isabelle Czajka.

En cette fin d’année c’est la série Plus belle la vie qui fait appel à lui ainsi que la série Tandem, de Christophe Douchand et Emmanuel Rigaut.

Bande démo 

Crédit photo : Nicolas Vincent

Marc Azéma

Auteur, réalisateur

Marc Azéma est auteur-réalisateur depuis 25 ans. Archéologue et historien de l’art de formation, il est un spécialiste de l’art paléolithique et fait partie de l’équipe scientifique de Chauvet.
Il s’est spécialisé dans la réalisation de films documentaires sur le patrimoine, l’archéologie et la culture sous toutes ses formes.
Ses films, diffusés en télévision ou dans les musées, ont obtenu plusieurs prix dans les festivals d’archéologie, récemment Quand Homo Sapiens faisait son cinéma a obtenu le prix du jury au Festival du film d’archéologie d’Amiens 2016. Coproduit par MC4 et la société de production Passé Simple (Narbonne), ce documentaire est l’adaptation pour Arte de son ouvrage La Préhistoire du cinéma, qui a obtenu le prix du meilleur livre scientifique en 2014 au festival du livre de préhistoire de la Chapelle aux Saints.
Dans La Préhistoire du cinéma, il expose ses théories sur les origines préhistoriques du cinéma, d’après ses recherches de doctorat. A travers ce livre et son adaptation, il mêle aussi archéologie et bande dessinée, son autre passion.

Marc Azéma travaille actuellement sur la réalisation d’un documentaire consacré au maître de la BD américaine, Jack Kirby, créateur de la mythologie Marvel.

Crédit photo Philippe Psaïla

Serge Lalou

Producteur

Après des études de vétérinaire et plusieurs séjours à l’étranger, Serge Lalou rejoint Les Films d’Ici en 1987. Il a depuis produit et coproduit plus de 400 films pour la télévision et le cinéma, documentaires et longs-métrages, et réalisé 4 films. Plusieurs films ont été sélectionnés et récompensés au Festival du Film de Berlin 2016, dont Fuocoammare qui a reçu l’Ours d’Or du meilleur film.

En 2014, Serge Lalou crée à Montpellier, en association avec Anne-Marie Luccioni et Les Films d’Ici, Les Films d’Ici Méditerranée. Cette nouvelle structure de production a produit le magazine culturel « On dirait le Sud » pour France 3 de septembre 2014 à juin 2015. Deux documentaires sont actuellement en production : Villages of the Absent des libanais Ola et Omar Shami, et La Guerre du vin de Sébastien Le Corre. Une dizaine de films sont en développement (documentaires, long-métrage et courts-métrages d’animation).

Serge Lalou codirige en parallèle de son activité de producteur le Master 2 Professionnel Parcours cinéma et métiers de l’audiovisuel à l’Université Paul Valery à Montpellier.

Intervention de Serge Lalou le 16 mars 2012 à l’Université Montpellier III

Photo : TV5 Monde

Rémi Mullier

2ème Assistant OPV

Rémi Mullier, originaire de Frontignan, s’intéresse très tôt au cinéma et intègre le Cinémistral de Frontignan pour lequel il sera projectionniste durant 3 années.

Il parcourt ses études en BTS audiovisuel à Cannes, tout en effectuant de nombreux stages à Paris, pour revenir travailler en région en 2014 comme 3ème Assistant OPV pour Crimes et botanique de Bruno Garcia et Lorenzo Gabriele.

Depuis, Rémi Mullier a travaillé comme 3ème et 2ème Assistant OPV pour de nombreux téléfilms tournés en région, dont Crimes en Lozère de Claude-Michel Rome, Le secret d’Elise d’Alexandre Laurent, Crimes à Aigues-Mortes de Claude-Michel Rome, Glacé de Laurent Herbiet (tourné en 2016 dans les Hautes Pyrénées), La promesse du feu de Christian Faure et le long métrage Toril de Laurent Teyssier en salles depuis le 14 septembre.

Juliette Chapal

Réalisatrice, assistante de production

Juliette Chapal a fait ses études de cinéma à l’université entre Montpellier, Paris et Madrid. Elle écrit et réalise plusieurs courts métrages sélectionnés dans divers festivals en France et à l’étranger. Ses films s’attachent à représenter les corps, leurs mouvements, leurs postures, leurs rythmes, leurs apparences et à créer des récits poétiques inspirés du quotidien. En octobre 2015, son dernier court métrage Latidos participe au festival Cinemed de Montpellier dans la catégorie « Filmer en région ». Juliette cherche actuellement des financements pour réaliser La Lettre de Grenade, un court métrage inspiré de l’histoire de son grand-père, émigré de la guerre civile espagnole.

En parallèle de ses réalisations, Juliette Chapal travaille d’abord comme 3ème assistante mise en scène sur le long métrage Dans la maison de François Ozon. Elle s’oriente ensuite très vite vers la production et occupe le poste d’assistante de production pour différents longs métrages comme Géronimo de Tony Gatlif, Orage de Fabrice Camoin, Waiting For You de Charles Garrad… et pour le téléfilm Bébés Volés, les séries télévisées Lignes de Vie, Tandem

juliettechapal.wixsite.com

Crédit photo : Steven Jiménez

Hélène Péquin

Comédienne

Après une formation d’acteur au Cours Florent à Paris, Hélène Péquin étudie le théâtre contemporain et Shakespearien en Master d’anglais à la Sorbonne. Elle joue en français et en anglais dans divers projets de théâtre et courts-métrages à Paris puis vient s’installer à Montpellier à l’automne 2014. Elle interprète le rôle d’une danseuse de salsa dans un épisode de la saison 3 de Candice Renoir, réalisé par Stéphane Malhuret.

Ancienne gymnaste et passionnée de danse, elle se forme depuis des années à toutes sortes de danses qu’elle intègre ensuite dans ses projets artistiques. Le jeu burlesque, le clown, l’écriture, le chant, la batterie sont autant d’autres formes d’expression qu’elle se plaît à explorer, en attendant d’en découvrir de nouvelles.

Elle co-dirige depuis peu la compagnie théâtrale Commun Instant avec Amélie Nouraud et Guillaume Fargas et commence avec eux la création d’une version musicale de la pièce Pacamambo de Wajdi Mouawad ; et elle collabore avec Amandine Roques, artiste chanteuse et musicienne avec laquelle elle chante, anime des ateliers de comédie musicale, co-écrit un spectacle musical jeune public et se produit avec le groupe de musique Les Révérends.

Hélène Péquin a joué récemment un rôle clé dans le téléfilm La Promesse du Feu, réalisé par Christian Faure et produit par Eloa Prod, qui sera diffusé sur France 2 courant de l’été 2016.

www.helenepequin.book.fr
Bande démo

Crédit photo NZ Photo

Frédérique Dufour

Comédienne

Après une formation à l’Ecole Nationale Supérieure d’Art Dramatique de Montpellier, Frédérique Dufour travaille aux côtés de divers metteurs en scène (Jacques Nichet, Dag Jeanneret, Marion Guerrero, Richard Mitou) et joue sur de nombreuses scènes en France et à l’étranger. Parallèlement, elle développe son activité d’enseignante au Conservatoire à Rayonnement Régional et à l’ENSAD de Montpellier.

Depuis 2012, elle a participé à de nombreux téléfilms tournés en Languedoc-Roussillon : La promesse du feu, Bébés volés, Meurtres à Collioure, Crimes et Botanique, Candice Renoir, Lignes de Vie. Elle joue l’un des rôles récurrents dans la série Soler et Marchal, produite par DEMD et tournée à Montpellier en décembre 2015, qui sera diffusée prochainement sur France 3.

Bande démo.

Photo : Marc Ginot

Marion Stamegna

Comédienne, assistante casting

C’est sur les planches, en Languedoc Roussillon, que Marion Stamegna s’initie et se forme au jeu d’acteur aux conservatoires de Béziers puis Marseille, au travers de stages, et dans des compagnies théâtrales.

Une première expérience face caméra à 18 ans, sur la série Plus Belle La Vie lui permet de se professionnaliser et de tenter ensuite sa chance à Paris. Elle y travaille pour plusieurs séries télévisées tout en continuant d’approfondir et de questionner le jeu, s’intéressant spécifiquement aux techniques américaines, comme la « Meisner technique » ou l’« emotional tune up ».

Installée à Montpellier depuis deux ans, son intérêt grandissant pour la mise en scène et son expérience de comédienne la conduisent aux métiers du casting. C’est ainsi qu’elle commence à assister Agnès Alberny, directrice de casting, pour des longs métrages tels que Waiting for You, Le Gang des Antillais, ou des téléfilms comme Crimes à Aigues Mortes, Meurtres à Avignon, et Après moi le Bonheur.

L’assistanat casting lui permet de découvrir la construction d’un projet, de comprendre les attentes d’un réalisateur et les besoins d’une production, tout en continuant à explorer et questionner le jeu d’acteur, qui reste sa passion et sa motivation première.

David Laget

Comédien, assistant réalisateur

Après des études dans le cinéma et l’audiovisuel à l’Université La Satis à Marseille, David Laget réalise plusieurs films (documentaires, institutionnels et making-of pour le cinéma), tout en débutant en parallèle une carrière de comédien au théâtre à Montpellier.

En 2010, il travaille comme réalisateur 2ème équipe pour Requiem pour une tueuse de Jérôme Lemaire. Il exerce le poste de chef de file figuration puis 3ème assistant réalisateur sur la série Candice Renoir, et plus récemment 2nd et 1er assistant pour le long métrage L’ami de Renaud Fély et Arnaud Louvet (Aeternam Films) et l’épisode de Soler & Marchal réalisé par Christophe Douchand.

Il poursuit parallèlement son activité de comédien au théâtre pour jeune public essentiellement, et dans des publicités et films institutionnels, et des 2nd rôles pour des fictions cinéma et téléfilms tournés en région.

Bande démo.

Photo : Jeremy B Williams

Marc Hurtado

Réalisateur, musicien

Figure phare de la scène musicale expérimentale française, cofondateur du duo Étant Donnés avec son frère Éric en 1977, Marc Hurtado a suivi un parcours polymorphe de musicien, performer, poète, plasticien et cinéaste. Il a réalisé une trentaine d’albums et plus de 500 concerts/performances produits sur des scènes nationales et internationales, ainsi que 20 films dont 4 longs métrages : Des autres terres souples, L’autre rive, Royaume, Bleu, Jajouka, quelque chose de bon vient vers toi

Marc Hurtado collabore avec de nombreux artistes lors de concerts, de films ou d’installations sonores et visuelles communes.

Son dernier film Infinite Dreamers, 2016 – 82′, tourné à New York, Paris, Lyon et Marseille est consacré à l’œuvre musicale et plastique d’Alan Vega, Martin Rev et de leur groupe Suicide. Il a été projeté en avant-première le 18 février 2016 au cinéma Utopia de Montpellier.

Stéphanie Ginel

Maquilleuse

Stéphanie Ginel, originaire du Gard, démarre son parcours professionnel dans un tout autre domaine. Elle profite d’un long congé pour réorienter sa vie professionnelle vers ses premières amours, le cinéma, et choisit le maquillage dont elle apprécie l’esprit d’équipe et la proximité, l’échange en loge avec les comédiens. Elle se forme en 2010 en région PACA auprès de Marie Combas, chef maquilleuse, qui lui transmettra sa passion.

Stéphanie a travaillé pour plusieurs clips vidéos et des courts-métrages dont Jamais ensemble de Nadja Harek et Bête noire de Stéphanie Carréras et Philippe Pujo.

Tout dernièrement elle a participé au tournage du documentaire de fiction La grotte Chauvet de Lucas Reboul (Kaleo).

Voir sa bande démo

Corinne Cartaillac

Responsable de projets transmedia

C’est l’aspect novateur dans l’accès à la connaissance qui a été le terreau des premières réflexions et envies de Corinne Cartaillac, et qui la conduisirent vers son métier actuel : directrice de production.

Après des études de communication, cinéma et multimédia à l’université Paul Valéry à Montpellier, elle passe trois ans à Toulouse chez Milan Presse en tant que chargée de production des magazines interactifs.

Amoureuse de sa région, elle revient à Montpellier et intervient en indépendante pendant plus de 10 ans en tant que conceptrice et chef de projet sur des créations numériques dans divers domaines : culture, valorisation du patrimoine, installation muséographique transmédia, serious game et webdocumentaire.

Après une formation à la production avec Eurodoc en 2014,  elle rejoint la société Pages & Images à Montpellier. Au sein de cette structure, elle est responsable des projets transmédia. En ce moment, elle mène de front Atome Hôtel, un webdocumentaire pour France TV éducation, le dispositif interactif du Mémorial de Rivesaltes et prochainement le webdoc Chant Acier pour France TV nouvelles écritures.

Dorothée Caby

Comédienne

Dorothée Caby a découvert la scène avec la danse. Vient ensuite un intérêt particulier pour la poésie et les textes en général, et enfin l’envie de disséquer l’humain, les émotions, le trajet de la pensée, la relation à l’autre. Elle fait une formation théâtre au conservatoire de Montpellier et au cours Simon à Paris, puis, après son installation en région en 1998, en parallèle de ses rôles dans le théâtre, elle commence à jouer devant la caméra pour des courts métrages, mais aussi des longs métrages comme Un soupcon d’innocence d’O. Peray et des séries TV, comme Candice Renoir.

Elle trouve une autre dimension de jeu dans le cinéma et l’audiovisuel, un lâché prise différent, un rapport à la mise en scène plus en retrait et davantage au service de la réalisation. Elle aime l’idée de la trace que l’image laisse, et la diffusion qu’elle permet.

Actuellement, elle joue un rôle de policier pour La Promesse du feu, fiction TV (2×90′) tournée à Montpellier, produite par Eloa Prod et réalisée par Christian Faure.

Bastien Ferré

Auteur, réalisateur

Après des études de lettres et de cinéma à Lyon, Bastien Ferré se lance dans l’écriture et la réalisation de courts-métrages. Il réalise Aux marches du palais (17′) en 2011. Il s’intéresse également au documentaire de création avec Un monde sous la main (2014, 64′).

Il se rapproche de ses racines roussillonnaises en 2013 avec Je suis un vieux pigeon blanc (2’20), tourné dans les Pyrénées Orientales, avant de s’installer à Montpellier. Parallèlement à son activité d’auteur-réalisateur, il enseigne le cinéma au lycée Philippe Lamour à Nîmes.

Bastien Ferré développe actuellement son prochain court-métrage, Epiphora, dont le scénario a été lauréat de la bourse à l’écriture des Rencontres du Court de Montpellier.

Mathieu Aubry

Graphiste animation, 2D, 3D

Passionné de dessin et de cinéma, Mathieu Aubry entre à ArtFX, école d’effets spéciaux numérique et d’animation à Montpellier en 2006. À sa sortie en 2009, il part à Paris en tant que storyboarder, animateur 3D et illustrateur dans différents studios de cinéma et publicité comme Duran Duboi. Il se lance en parallèle dans l’animation 2D en autodidacte et réalise seul un premier court métrage de 2 minutes en 2011.

Désireux de revenir à Montpellier, il s’installe en indépendant et répond à de nombreux contrats dans la région. Cela lui permet aussi d’étendre son champ d’activité : illustration de livre numérique pour enfant, infographie de documentaire de voyage, diverses animations 2D.

C’est dans ce cadre qu’il réalise « Transport et Ecomobilité », une vidéo éducative de 6 minutes, commandée par EduMédia. Ce film a été sélectionné au festival d’animation Annecy 2015, dans la catégorie films de commande, parmi d’autres films de studios expérimentés.

Mathieu Aubry ne sait pas ce que dessinera son crayon dans 6 mois, mais il travaille actuellement chez Ubisoft à Montpellier, entre autres pour les jeux Rayman Adventure et Legend.

Emma Benestan

Réalisatrice, monteuse

Originaire de Montpellier, Emma Benestan souhaite réaliser des films mettant en scène les lieux dans lesquels elle a grandi. Après sa formation de monteuse à La Femis en 2012, elle concrétise une première fois ce projet avec son court métrage Belle Gueule, qu’elle a tourné l’été dernier.

S’investissant dans l’éducation à l’image, elle a mené des ateliers avec des jeunes en Ile de France pendant ses études. Son retour en région pour tourner Belle Gueule lui donne l’opportunité de faire une résidence dans un collège à Manduel. Ce lien étroit aux élèves nourrit ses projets : ce sont autant d’échanges qui questionnent son projet de long métrage sur l’adolescence, thème qui lui tient particulièrement à cœur.

Sa formation de monteuse lui a permis de travailler dans les équipes d’Abdellatif Kechiche (pour La Vie d’Adèle), Claire Simon (Place aux jeunes, Garedunord.net) et de nombreux courts métrages. Son expérience l’a amenée à être lectrice du CNC pour le financement des courts-métrages en 2013-2014.

Sarah Coppieters

Assistante de production

Après avoir validé sa licence d’art du Spectacle, parcours Cinéma, à l’université Paul Valéry, Sarah Coppieters réalise un stage sur le tournage de la série Candice Renoir en novembre 2013.

Pendant ce stage, elle est formée à ce métier exigeant par une assistante de production, qui ne pourra assurer son poste lors du tournage de la saison suivante. La production, satisfaite de cette première collaboration et de son aisance dans les tâches qui lui sont confiées, lui propose de l’embaucher sur ce poste qui sera vacant à partir de mars 2014. Sarah se retrouve ainsi propulsée assistante de production pendant sa première année de Master Cinéma.

En charge de la partie administrative, c’est elle qui, entre autre, constitue les contrats des comédiens et techniciens, opère les déclarations auprès des différents organismes sociaux.

Manuel Poulain

Chef constructeur, menuisier traceur

Manuel Poulain découvre le travail du bois dès 13 ans, par le biais de la sculpture. Très rapidement, il décide d’en faire son métier et obtient un CAP d’ébéniste.
C’est en 1988, sur le tournage du film Les Amants du Pont-Neuf qu’il commence à exercer le métier de menuisier dans le domaine du cinéma. Il aura ensuite l’occasion de partager sa passion sur de nombreux films, comme Le Hussard sur le toit, Partir, ou Michael Kohlhass, mais aussi dans le domaine du spectacle vivant. Ces années d’expérience l’amènent à occuper des postes à responsabilité tel que celui de chef constructeur sur La Conquête, Quelqu’un de bien ou dernièrement sur le film transmédia Pilule Alpha.

C’est dans une perspective de partage et d’échange que, entouré de quelques professionnels de l’audiovisuel, il a eu l’idée de fonder l’association Film en Languedoc en 2011 : réunir les techniciens, réalisateurs et ouvriers du cinéma et de l’audiovisuel en Languedoc-Roussillon autour de leur métier. Cela a été le lieu de nombreuses rencontres avec des personnes passionnantes et passionnées.

Guillaume Ader

électricien

ader

Guillaume Ader est électricien depuis 2008.

Ces dernières années, il a beaucoup travaillé sur les séries policières tournées en Languedoc-Roussillon : Crimes et Botanique, Meurtres à Collioure, Candice Renoir en particulier. S’il aime travailler en région, il aime aussi se dire qu’il peut être appelé ailleurs en France et faire de nouvelles rencontres à chaque tournage.

C’est d’ailleurs grâce à ces rencontres qu’il débute dans le métier : rencontre avec ses professeurs de l’option cinéma au lycée à Lunel qui lui transmettent la passion du cinéma ; à la faculté d’art du spectacle à Montpellier ; sur ses premiers courts métrages, où certaines personnes lui ont fait confiance en lui donnant sa chance sur des postes qu’il ne maitrisait pas encore. Chaque expérience est une formation supplémentaire, et les compétences acquises sur le terrain lui permettent de vivre de ce métier depuis maintenant 7 ans.

Guillaume travaillera prochainement sur la nouvelle fiction policière (2×90′) tournée à Montpellier : La promesse du feu, produite par Eloa Prod et réalisée par Christian Faure.

Tara Martinez

Comédienne

Tara Martinez découvre le jeu d’acteur jeune, à 13 ans, dans les Cévennes. Elle fait ses premiers essais devant une caméra avec Jean Baptiste Durand (jeune réalisateur et artiste plasticien vivant à Montpellier). Cette expérience l’amène à s’ouvrir à d’autres formes de jeu et lui donne l’envie de poursuivre dans le domaine du cinéma avec de la figuration pour Léa Fehner, Josée Dayan, des tournages de clips musicaux (Eli, Demi Portion, Roman Electric Band), jusqu’à un petit rôle aux côtés de Leyla Jawad dans Jamais Ensemble, le dernier court métrage de Nadja Harek, tourné à Montpellier en décembre 2014.

Ce début de carrière l’incite à poursuivre sa formation en postulant aux écoles supérieures d’art dramatique, lorsqu’elle aura terminé son cursus au conservatoire, en juin prochain.

Philippe Van Den Bergh

Comédien

Philippe Van Den Bergh est arrivé dans la région il y a 15 ans, après avoir fait l’École Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre (ENSATT) et une partie de sa carrière à Paris.

Tout récemment, il a joué le rôle d’un radiologue sur la mini-série Le Secret d’Elise, actuellement en tournage dans la région. En 2014, sur la fiction TV Crimes et Botanique, il tenait le rôle récurrent d’un capitaine de gendarmerie. Précédemment, il a obtenu d’autres petits rôles sur des fictions TV (Le Sang de la Vigne, Candice Renoir), et sur le long métrage Omar m’a tuer de Roschdy Zem.

Aimant passer du théâtre au cinéma ou à la télévision, il travaille actuellement sur une création au théâtre Jacques Coeur à Lattes, intitulée L’illustre comédien tapissier (Cie Bruit Qui Court).

 Photo : Marc Ginot

Cécile Mella

Photographe, scénographe

Cécile Mella travaille actuellement en région sur un projet qu’elle a intitulé DreamLand. Elle s’intéresse à la manière dont la mise en scène et le naturel des espaces empruntés se mélangent jusqu’à se confondre sur les plateaux de tournages d’œuvres de fiction.

C’est par le biais d’une commande qu’elle se rend sur le tournage du film Les Ogres, de Léa Fehner en septembre 2014. La production l’invite à rester pour son travail personnel, puis lui propose de réaliser l’affiche du film. Ce tournage l’intéressait particulièrement, car la réalisatrice mélangeait sciemment réalité et fiction.

C’est la même logique qui l’emmène en Ariège en janvier 2015, sur le tournage extérieur de scènes de reconstitution préhistorique pour un documentaire étranger.

Cécile Mella a aussi réalisé les portraits photographiques des professionnels de la région de Fabricants de films.

en ligne
prochainement

RGPD

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé et sécurisé par Occitanie films pour permettre l’envoi de nos informations en lien avec le cinéma et l’audiovisuel en région Occitanie.

Les données collectées ne sont accessibles qu’aux seuls salariés d’Occitanie films. Les données stockées ne seront communiquées d’aucune manière.

Les données sont conservées pendant une durée indéterminée.

Vous pouvez accéder aux données vous concernant, les rectifier, demander leur effacement ou exercer votre droit à la limitation du traitement de vos données en nous contactant à l’adresse pierre-yves@occitanie-films.fr

Consultez le site cnil.fr pour plus d’informations sur vos droits.

Pour exercer ces droits ou pour toute question sur le traitement de vos données dans ce dispositif, vous pouvez contacter le webmaster à l’adresse pierre-yves@occitanie-films.fr

Si vous estimez, après nous avoir contactés, que vos droits « Informatique et Libertés » ne sont pas respectés, vous pouvez adresser une réclamation à la CNIL.

Les films tournés
en Occitanie

en 2019

Fictions TV

Tandem saison 4 (12×52′).
France 3 / DEMD

Un si grand soleil, saison 2 (Feuilleton quotidien pour France 2).
France TV Studio

Demain nous appartient saison 3 (Feuilleton quotidien pour TF1).
Telsète

Candice Renoir saison 8 (8×52′ pour France 2).
Boxeur 7

Coup de foudre en Andalousie de Stéphane Malhuret (Unitaire pour TF1).
Big Band Story.

L’homme que j’ai condamné de Laure de Butler (4×52′ pour M6).
Beaubourg Fiction

Ma table en provence de Dagmar Seume (2×90′ pour la ZDF).
Polyphon (Allemagne)

Meurtres au pays Cathare de Stéphanie Murat (Unitaire pour France3).
Quad TV

Balle perdue de Guillaume Pierret (Long-métrage pour Netflix).
Inoxy Films

Prière d’enquêter de Laurence Katrian (Unitaire pour France3).
Mother Production

Mongeville épisodes 21 Mauvaise foi (Série pour France3).
Son et Lumière et La Fabrique

Crime dans l’Hérault d’Eric Duret (Unitaire pour France3).
Paradis Films

Pour Sarah de Frédéric Berthe (6×52′ pour TF1).
Hamak Productions

Le canal des secrets de Julien Zidi (Unitaire France 3).
Septembre productions

La Unidad de Dani de la Torre (Série pour Movistar+).
Vaca films (Espagne)

L’effondrement / Episode L’ile Les parasites (Série pour Canal+ décalé).
Et Bim et Studio+

Meurtres à Albi de Delphine Lemoine (Unitaire France 3).
Delante productions

Foodie love de Isabel Coixet (Série pour HBO).
Miss Wasab Films (Espagne)

Documentaires TV

Le Blob, un génie sans cerveau de Jacques Mitsch.
Hauteville Productions et Arte France

Les derniers enfants du Causse de Fu Le.
Les Films du Tex Mex et Imaginesta

Longs métrages

 

Serre moi fort de Mathieu Amalric.
Les films du poisson

Poly de Nicolas Vanier.
Bonne pioche

Teddy de Ludovic et Zoran Boukherma.
Baxter Films

L’homme qui revient de Damien Odoul.
Kidam

Seules les bêtes de Dominik Moll.
Haut et court

Cévennes de Caroline Vignal.
Production : Chapka Films

Bruno Reidal de Vincent Leport.
Capricci Films

Zaï Zaï Zaï Zaï de François Desagnat.
24/25 Films

J’irai mourir dans les Carpates d’Antoine de Maximy.
Bonne pioche Cinéma

Ma belle my beauty de Marion Hill / USA.

Passing Through de David Walter Hall.
PY Films USA

Courts métrages

Numéro 10 de Florence Bamba.
Les Toiles du Cosmos Productions et La Ruche Gindou

Maximum moderne d’Edmond Carrere & Elina Gakou Gomba.
Minimum Moderne

La Vallée Blanche d’Ethan Selcer.
Quartett Production

Les coeurs battants d’Audrey Jean-Baptiste.
Films du grand huit

Consultez la rubrique Film France des tournages en Occitanie

Les tournages par année

Les films tournés
en Occitanie

en 2018

Fictions TV

Un si grand soleil (Feuilleton)
France 2 / France TV Studio

Demain nous appartient (Feuilleton)
TF1 / Télsète

Candice Renoir saison 7  (Série)
France 2 / Boxeur 7

Tandem saison 3  (Série)
France 3 / DEMD

Quand sort la recluse (2×90′) de Josée Dayan.
France 2 / Passion films

Piégée (Série) de Karim Ouaret.
 M6 / Quad TV

L’Argent du beurre (Série TV / Danemark) de Magnus Millang.
Miso Films

Le Pont du diable (Unitaire France 3) de  Sylvie Ayme.
Endemolshine

Longs métrages de fiction

Grâce à Dieu de François Ozon.
Mandarin production

Qui m’aime me suive de José Alcala.
Agat Films

Mon inconnue de Hugo Gélin.
Zazi films

L’adieu à la nuit de André Téchiné.
Curiosa films

Persona non grata de Roshdy Zem.
Bizibi productions

Donne-moi des ailes de Nicolas Vanier.
Radar Films

Les municipaux 2 – Trop c’est trop de Francis Ginibre et Eric Carrière.
Waiting for cinéma

Camille de Boris Lojkine.
Unité de production

Deux de Filippo Meneghetti.
Paprika Films

Long time no see de Pierre Filmon.
Prodigima Films

Mektoub my love Intermezzo de Abdellatif Kechiche.
Quat’sous films

Notre histoire de Vincent Dietschy.
Les Films de l’autre cougar

Pompéi de John Shank et Anna Falguères.
Good fortune films

Riquet, le songe de Naurouze de Jean Périssé.
Clair sud

Si demain de Fabienne Godet.
La bureau

Terminal sud de Rabah Ameur Zaïmeche.
Sarrazink production

Wilfrid amoureux de Claude Schmitz.
Les Films de l’autre cougar

De nos frères blessés de Hélier Cisterne.
Les films du bélier

Documentaires TV

Aqui y alli de Emma Fariñas.
Les Zooms Verts

Avoir 20 ans à Lunel de Laure Pradal.
Les Films d’Ici Méditérranée

Briser le silence de Isabelle Vang et Pavel Lisisak.
Mille et Une Productions

Chimie écologique, les coulisses d’une révolution  de Valérie Cibot & Michel Coqblin.
Mille et Une Productions

Dangerous Profiles de Mark Louis.
Les Films d’Ici Méditérranée

Derrière le masque du sauvage de Philippe Roussilhe.
Les Films figures libres

Emma de Laurence Kirsch.
AUM films

Etrangères de nos vieux jours de Pierre Combroux.
Pages & Images

Filmer les Izards de Alexandre Poulteau et Sarah Denard.
Association Fil Rouge.

French Circus de Tisha Vujicic.
Les Films figures libres

Gaston Revel, un instituteur en Algérie de Pierre Mathiote.
Cinérgie Production

Heaven beneath my feet de Sandra Madi.
Les Films d’Ici Méditérranée & Solo Films

Joelle Léandre de Christian Pouget.
Mille et Une Productions

L’Aéropostale mythe et réalité de Isabelle Millé et Thierry Colombié.
Les Films du Sud

La Camargue, un radeau fragile de Thierry Gentet.
Les Films du Sud

La Piste des Géants de Dominique Deluze.
Xbo films

La Roue libre de Marion Valadier et Sarah Denard.
Association Fil Rouge

Le Pays rémanent de Ugo Zanutto.
Les Zooms Verts

Les Arbres remarquables, un patrimoine à protéger de Jean-Pierre Duval & Georges Feterman.
MUSEO Films.

Les Yeux Bandés de Gérard Mailleau.
Xbo films

Marie Bartete, matricule 107 : une vie au bagne de Pierre Mathiote.
Cinérgie Production

Mish Mish de Tal Michael.
Les Films d’ici Méditérranée

Passer la main de Bernard Mangiante.
Les Films d’Ici Méditérranée 

Salagosse de Laurent Ait Benalla.
Les Films d’Ici Méditérranée

Sète, les femmes de l’Île de Thau de Hélène Morsly.
Le-lokal Production

Texas Trip de Maxime Lachaud et Steve Balestreri.
Le-lokal Production

Traits de mémoire de Vincent Marie.
Les Films d’Ici Méditérranée

Une lettre de Settat de Pascale Thirode.
AUM Films

Vincent Bioulès, du réel à la réalité de Olivier Guérin et Guy Lochard.
Mille et Une Productions.

Zeinab de Dima El-Horr.
AUM Films

Fictions TV Animation

1 jour, 1 question. Saison 4 et 5 (Animation).
Milan Presse pour France Télévisions

Les As de la jungle, à la rescousse. Saison 3 (Animation).
TAT Production pour France Télévisions

Points de repères. Saison 3 (Animation).
MAD Films pour Arte

Longs métrages documentaires

Un Berger et deux perchés à l’Elysée ? de Pierre Carles et Philippe Lespinasse.
C-P Productions

Vitis Prohibita de Stéphan Balay.

Le Théorème de Moser de Esteban Perroud et Daniel Melingo.
Les Films figures libres

Babel plaza, une oasis dans l’exil de Jean-Jacques Cunnac.
THM Productions

Je suis sur terre de Stephen Loye.
Pages & Images

Les Petites mamans, Mamatchki de Agathe Dalisson.
Marnie Production

Longs métrages d'animation

Terra Willy, planète inconnue de Éric Tosti.
TAT Production

Josep de Aurel.
Les Films d’ici Méditérrannée

Courts métrages

Le Bal de Jean-Baptiste Durand.
Insolence productions

C’était pas du bourgogne de Mathias de Panafieu.
Xbo films

Chicken of the dead de Yacine Badday, Florent Guimberteau.
Anoki

D’ocre et de suie de Romain Grésillon.
Les films de l’autre cougar

Dans la peau de l’homme lion de Elizabeth Germa.
Le Gros indien

Do me hard de Fairouz M’Silti.
Prodigima Films

Fatiya de Marion Desseigne Ravel.
Tripode productions

High dating de Jules Zingg.
Les Films de l’autre cougar

La Boîte de Marie-Pierre Hauwelle.
Xbo films

La Mer des Histoires de Eric Vanz de Godoy.
Quichotte Production

Le Voyage de Yashar de Sébastien de Monbrison.
Les Films de l’autre cougar

Massachusetts de Jordi Périno.
Les Films de l’autre cougar

Maximum moderne de Edmond Carrère.
Minimum Moderne.

Mon Tigre de Jean-Jean Arnoux.
Xbo films

Persona de Alix Roques-Genez.
Eggmotion

Consultez la rubrique Film France des tournages en Occitanie

Les tournages par année

Les films tournés
en Occitanie

en 2017

Longs métrages

100 kilos d’étoiles de Marie Sophie Chambon.
Koro Films  

A genoux les gars (Yasmina fait des bails) de Antoine Desrosières.
Les Films de l’Autre Cougar

Allons enfants de Stéphane Demoustier.
Tripode Productions

Braquer Poitiers de Claude Schmitz.
Les Films de l’Autre Cougar

Le Collier rouge de Jean Becker.
ICE3

Cornelius, le meunier hurlant de Yann Le Quellec.
Agat Film / Ex Nihilo

Dilili à Paris de Michel Ocelot.
Nord Ouest Films

Gli indesiderati. Europa ! de Fabrizio Ferraro.
Passepartout

I Feel good de Gustave Kerven et Benoît Delépine.
No money production, JD Prod

L’incroyable histoire du Facteur cheval de Nils Tavernier.
Fechner Films


Une intime conviction
de Antoine Raimbault.
Delante Productions 

Jessica forever de Jonathan Vinel et Caroline Poggi.
Ecce Films

On ment toujours à ceux qu’on aime de Sandrine Dumas.
Pio and C°

Luna de Elsa Diringer.
Agat Film / Ex Nihilo

Mon nom est Marianne de Michaël Bond.

Les Municipaux de Eric Carrière et Francis Ginibre.
Waiting for cinéma

Ni Dieux ni Maîtres de Eric Cherrière.
Ran Entertainment

Le Portrait de Christophe Leclaire.
Eggmotion 

Le Poulain de Mathieu Sapin.
Pyramide Productions

Les météorites de Romain Laguna.
Les Films du Clan

Rémi sans famille de Antoine Blossier.
Jérico Productions

Un homme pressé de Hervé Mimran.
Gaumont

Jeunesse sauvage de Frédéric Carpentier.
Madeleine Films

Les Vieux fourneaux de Christophe Duthuron.
Radar Films

Court-métrages

Le Bal de Jean-Baptiste Durand.
Insolence productions

Bacha Posh de Katia Scarton-Kim.
Les Films de l’Autre Cougar  

C’était pas du Bourgogne de Mathias de Panafieu.
Xbo Films

Des hommes à la mer de Lorris Coulon.
Offshore

Les Etoiles de papier de Roger Souza.
Cinergie Productions

L’hypothèse de la reine rouge de Florian Thomas.
Metronomic

Lachez les chiens de Manue Fleytoux.
Chevaldeuxtrois

Massachusetts de Jordi Perino.
Les Films de l’Autre Cougar

Mémoria de Léo Ponge.
Les Films de la Capitaine

Notre Dame de la Zad de Xavier Delagnes.
Aurora film

L’œil du cyclo de Florence Hugues.
Topshot films

L’œil et la terre de Louis Tardivier.
Stank

Par-dessus tout de Lisa Klemenz. 
Xbo Films

Partir de Mathieu Robin.
Gindou cinéma / Le Lokal production

Une histoire de Jeannot de Nicolas Bianco-Levrin et Julie Rembauville.
Xbo Films

Un monde sans bête de Emma Benestan et Adrien Lecouturier.
Chevaldeuxtrois

Le Voyage de Yashar de Sébastien de Mondrison.
Les Films de l’Autre Cougar

Nouvelles écritures/ Nouveaux médias

Knit’s Island de Ekiem Barbier, Quentin L’helgoualc’h et Guilhem Causse.
Les Films invisibles

Notes on blindness
Audiogaming

Panama Al Brown de Jacques Goldstein, Alex W. Inker et Camille Duvelleroy.
Bachibouzouk.

Les Petites gouttes de Pauline Antipot.
Diopside production 

Replay memories
Audiogaming

Songs of space & time
Audiogaming

Sphères
Audiogaming

La Terre des géants
My TF1 VR. French Connection, Ushuaïa TV et Chuck production

Unrest VR
Audiogaming

Vandals
Audiogaming

Fictions TV

Candice Renoir saison 6
Boxeur 7 pour France 2

Mention particulièrede Christophe Campos.
Caminando productions / EndemolShine pour TF1

Demain nous appartient
Telsète pour TF1

Felix de Cesc Gay.
Série pour la chaîne espagnole Movistar +

Les Innocents de Frédéric Berthe.
Terence film pour TF1

La Promesse de l’eau de Christian Faure.
Eloa Prod

Le Secret de l’Abbaye d’Alfred Lot.

Tandem, saison 2
DEMD pour France 3

Documentaires

14-18 la presse en mission de Xavier Pajot.
Les Films Figures libres 

68 raisons de penser aujourd’hui de Valérie Cibot.
Mille et une productions

1968, Actes photographiques de Auberi Edler.
Les Films d’Ici Méditerranée

L’Adieu aux Floralies de Sylvain Luini.
Xbo Films

L’Aéropostale, mythe et réalité de Isabelle Millé et Thierry Colombié.
Les Films du Sud

Ani-Maux de Sylvère Petit.
Les Films d’Ici Méditerranée

Avoir 20 ans à Lunel de Laure Pradal.
Les Films d’Ici Méditerranée

The Barber shop de Gustavo Almenara et Emilien Cancet.
Xbo Films

Les Bruts de Philippe Lespinasse.
CP Productions 

La Camargue, un radeau fragile de Thierry Gentet.
Les Films du Sud 

La Campagne de mon père de Galéane Leclerc et Bernard Cazdepats.
Ego Productions 

Cas d’école de Christophe Coello.
CP Productions 

Ce qui nous est arrivé de Cécile Lateule.
Les Films du Sud 

Ceux qui restent de Tamara Stepanyan.
Cosmographe

Le Changement de Claudia Tosi.
Cosmographe

Comme un pays indépendant de Renaud Fély.
Les Films du Relief   

Le Complexe de l’Albatros de Pierre Mathiote.
Cinergie Productions

Correspondances de Mariette Gutherz.
Aum films 

Cuba, l’espoir est un métier de Sonia Paramo.
Les Films Figures libres

Depuis Mediapart de Naruna Kaplan de Macedo.
Les Films d’Ici Méditérrannée

Eloge du doute de Marie Poitevin.
Les Films d’Ici Méditerranée

Emma de Laurence Kirsch.
Aum Films

En équilibre de Antarès Bassis et Pascal Aufffray.
TS Productions 

Les Enfants phares de Erik Damiano et Loran Chourrau.
Le Gros Indien

Les Enfants sauvages de Louis Sé.
Anoki et The Kingdom 

L’Europe au pied des murs de Elsa Putelat et Nicolas Dupuis.
Ekla Production 

French Circus de Tisha Vujicic.
Les Films Figures libres 

Gérard et les Indiens de Nicolas Réglat.
Le Lokal Production 

Habiba de Laila Saidi et Sébastien Balanger.
Rouge productions 

L’Inattendu sur tous les fronts de Bérangère Alfort.
Les Films Figures libres

La Jeune fille et le ballon ovale de Christophe Vindis.
Les Docs du Nord 

Les Maîtres silencieux de Naïs Van Laer.
MIYU Productions 

Mamatchki, les petites mamans de Agathe Dalisson.
Marnie Production 

Mes voisins, chronique d’une élection de Laetitia Giroux et Juan Gordillo.
Veo productions 

Moi, Magyd Cherfi de Rachid Oujdi.
Comic Strip 

Les Mondes d’Hervé Di Rosa de Alyssa Verbizh.
Pages et Images 

Les Morts ne veulent pas nager de Marc Bentz et Brigitte Bousquet.
AUM Films

La Musique des étoiles de Christian Passuello.
Les Films du Sud 

Ne laisse jamais la baraque de Vladimir Kozlov.
Prodigima 

Passages de Marc Azéma et Stéphane Kowalczyk.
Passé Simple

Points de repères saison 2 de Pierre Lergenmuller.
Mad Films

Prosper et la jeunesse pétillante de Laurence Kirsch.
Argane productions / Les Films du Sud 

Quelques Parts de Erik Damiano et Valérie Leroux.
Le Gros Indien

Renault 12 de Mohamed El Khatib.
Les Films d’Ici Méditerranée 

Le Roman photo d’Agathe Gaillard de Jean-Paul Fargier et Geneviève Morgan.
French Kiss Production 

Sur la route des baleines de Thierry Gentet.
Les Films du Sud 

Le Temps des militants de Sandrine Mercier et Juan Gordillo Hidalgo.
Veo productions

Un berger à l’Elysée de Pierre Carles et Philippe Lespinasse.
CP Production 

Une fille, un voile et un scooter de Dima El-Horr.
Aum films  

La Vie de Mimi de Laure Pradal.
Pages et Images 

Zoé, de la force dans les idées de Magali Chapelan et Nathalie Renard.
Les Films du Sud

Consultez la rubrique Film France des tournages en Occitanie

Les tournages par année

Les films tournés
en Occitanie

en 2016

Longs métrages

Tout nous sépare de Thierry Klifa

Cornelius le meunier hurlant de Yann Le Quellec

Luna d’Elsa Diringer

Mektoub my love : canto uno. Abdellatif Kechiche. Quat’sous films 

Les Hommes du feu de Pierre Jolivet

Le Semeur de Marine Francen

Star 80 n°2 de Frédéric Forestier et Thomas Langmann

Luft de Anatol Schuster

Du satin blanc de Gloria Rodenas

La cigale, le corbeau et les poulets de Olivier Azam

Dark Show de Olivier Parthonnaud

L’ombre de Vénus de Jean Luc Piacentino

Les fantômes d’Ismaël de Arnaud Desplechin

fiction tv

Tuer un homme (Le Bijoutier) d’Isabelle Czajka pour Arte

Candice Renoir (saisons 4 et 5) d’Olivier Barma, Sylvie Ayme, Pascal Lahmani et Nicolas Picard pour France 2

Tandem de Christophe Douchand et Emmanuel Rigaut pour France 3

Palmashow (saison 3) de Jonathan Barré pour C8

Pau de Manuel Huerga

Aurore de Laetitia Masson pour Arte

Robin d’Alice Douard pour Arte

Glacé de Laurent Herbiet pour M6

Courts métrages

Paris Erevan de Nora Martirosyan

Flèches d’Aline Ahond

Des hommes à la mer de Lorris Coulon

La Vie Sauvage de Laure Bourdon Zarader

Texte à trous de Chloé Marçais

Laissez moi danser de Valérie Leroy

La chair  de Julien Noël

Le syndrome de la serrure de Jean-Baptiste Durand

Djinns, les esprits de patras de Jean-Jacques Cunnac

Lydia de Anita Lewton

Marée Basse de Adrien Jeannot

Dancing Stars de Pauline Quinonero

Gold de Florian Martinez et Guilhem Connac

Le Sang noir de Safia Benhaim

Piano Panier de Jean Baptiste Durand

documentaires

The Workman de Sam Harfouche et Marc Siffert

Serge Pey et la boîte aux lettres du cimetière de Francis Fourcou

Le Pouvoir des images de Jean-Pierre Vedel

La Commune libre Figuerolles de Thierry Arcaix

Opération Correa, épisode 2 : On revient de loin de Pierre Carles

Là où poussent les coquelicots de Vincent Marie

Tabou en transit de Cécile Couraud

Bernadette Lafont, et Dieu créa la femme libre d’Esther Hoffenberg

Cerbère, ville frontière de Michel Chinaski et Arnaud Brugier

La guerre du vin de Sébastien le Corre

Les Porteurs de feu de Yvan Prat

Opéra Junior de Guy Perra

El Patio de Elvira Diaz

Alter Eco de Pierre Combroux

Hors les murs de Laure Pradal

Ceux qui restent de Omar Shami

Longyberdyn, ville bipolaire de Manuel Deiller

Ekko Arktik de Marie Geiser

Farouk, un assiégé comme moi  de Hala Alabdalla

Ceux du rivage de Tamara Stepanyan

La Grande Famille d’Eliane Raheb

Prud’homies de pêcheurs de Valérie Cibot et Michel Coqblin

Sur la piste des requins de Yanick Dumas

Midi Viticole de Yanick Séguier

André et les martiens de Philippe Lespinasse

En fanfare de Marin Rosenstiehl et Olivier Schwob

Saint Alban, une révolution psychiatrique de Sonia Cantalapiedra

Le monde de Ménard de François Rabate

Les morts ne veulent pas nager de Brigitte Bousquet et Marco Bentz

Ce qu’on y gagne de Jean-Philippe Rimbaud

Consultez la rubrique Film France des tournages en Occitanie

Les tournages par année